Fiches d'orientation

Soutien Scolaire Keepschool

Devenir médiateur de Justice

Objectifs :

  • Permettre de résoudre des conflits sans passer par une procédure judiciaire longue et complexe.
  • Proposer un cadre institutionnalisé avec un professionnel compétent capable de se servir des différentes procédures juridiques.
  • Former des personnes possédant de très bonnes qualités de communication et de conciliation.
  • Permettre la prise en compte des situations individuelles pour proposer une justice de plus grande proximité.

Accès à la filière :

Pour devenir médiateur de justice, il faut répondre aux exigences officielles suivantes :

  • Ne pas avoir fait l'objet d'une condamnation, d'une incapacité ou d'une déchéance civile.
  • Ne pas avoir commis de faits contraires à l'honneur, à la probité et aux bonnes moeurs ayant donné lieu à une sanction disciplinaire ou administrative de destitution, radiation, révocation, de retrait d'agrément ou d'autorisation.
  • Avoir les compétences pour résoudre le litige.
  • Pouvoir justifier d'une formation ou d'une expérience adaptée à la pratique de la médiation.
  • Pouvoir garantir son indépendance et son libre-arbitre.

Déroulement :

Il existe deux types de médiation : la médiation judiciaire civile (proposée par le juge) et la médiation pénale (proposée par le parquet).

Pour la médiation spécifiquement adaptée au domaine familial, un diplôme d'Etat est prévue. La formation se fait en centre agréé par la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales.

Les stagiaires assistent à formation de 560 heures se déroulant sur trois ans et comprenant au minimum 70 heures de stage pratique en tribunal.

A la fin de la formation les élèves passent un examen qui leur permettent d'être titularisés comme médiateur de Justice.

Dans les autres types de médiation, des formations sont proposées notamment par le centre de formation permanente Panthéon-Assas, la Chambre de commerce et d'industrie de Paris et l'Institut catholique de Paris. Le recrutement se fait sur dossier ou VAE.

Le médiateur est choisi par le juge en cours d'instance ou par le procureur. Les parties doivent être d'accord sur le principe d'une médiation.

Les parties se réunissent autour du médiateur et tentent de trouver un compromis qui puisse satisfaire les deux parties. En cas d'échec, le Juge ou le Procureur mettent en place des poursuites judiciaires classiques.

Le médiateur est rémunéré par les différentes parties. Le montant de la rémunération est fixée par le juge avant la médiation.

Lieu de la formation :

A la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales.

Que faire après ?

  • Le métier de médiateur de justice est une profession du secteur judiciaire.
  • Mais les médiateurs familiaux travaillent aussi dans le secteur de l'aide sociale et de l'aide à l'enfance.
  • Les bonnes connaissances générales du médiateur en droit ainsi que ses qualités de communication lui permettent de travailler dans tous les secteurs d'activité nécessitant un compromis humain.

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +