Fiches d'orientation

Soutien Scolaire Keepschool

Devenir gendarme

Objectifs

Le gendarme, qui a le statut de militaire, est théoriquement chargé du maintien de l'ordre dans les zones rurales ou "péri-urbaines". Le gendarme assure des missions administratives (maintien de l'ordre, assistance et secours, circulation routière), judiciaires (enquêtes) et militaires (police militaire). On compte aujourd'hui près de 105 000 gendarmes, divisés principalement en officiers, sous-officiers, des volontaires et du personnel de réserve.

La Gendarmerie dispose de dix écoles de formation initiale. Elles sont sous l'autorité du Commandement des écoles de la gendarmerie qui organise et contrôle l'instruction (initiale, continue et spécifique) de tous les personnels de l'"arme". A cela s'ajoutent dix centres techniques spécialisés.

Les différents postes

Officier: la gendarmerie compte près de 6000 officiers. Ils alternent postes à responsabilités et postes d'instructeurs en école.

Sous-Officier: la gendarmerie en compte près de 85 000. On distingue les sous-officiers de gendarmerie des sous-officiers des corps de soutien technique et administratif. Les premiers se chargent de toutes les missions habituelles que l'on connaît: sécurité routière, sécurité publique, secours sur terre, en mer ou en montagne, enquêtes judiciaires, missions de prévention. Les seconds occupent des postes spécifiques selon leur qualification.

Volontaires: la gendarmerie en compte près de 15 000. Ils signent un contrat d'un an, renouvelable quatre fois. Ils secondent et assistent les gendarmes dans leur mission. La moitié d'entre eux devient officier.

Recrutement

Officier: pour postuler, il faut être titulaire d'un diplôme de fin de 2ème cycle de l'enseignement supérieur (Master) ou d'un diplôme d'un institut d'études politiques. Les épreuves d'admissibilité comportent une épreuve de culture générale (5 heures), une épreuve de synthèse de dossier (4 heures) et une épreuve à option (4 heures). Les épreuves d'admission comportent: une épreuve d'aptitude générale et des épreuves sportives. Des concours sur titres sont aussi prévus. N'oubliez pas la visite médicale, assez exigeante.

Sous-officier: il faut être en règle avec l'Etat et être âgé entre 18 et 36 ans. Les épreuves de sélection comportent une dictée, une rédaction, une épreuve de mathématiques, une épreuve de culture générale, des épreuves physiques (nombreuses) et un entretien avec un officier. Les sous-officiers des corps de soutien technique et administratif doivent posséder en plus des diplômes selon la spécialisation choisie (infirmerie, restauration collective, imprimerie...).

Lieutenant: il faut avoir un bac +2, avoir suivi avec succès la préparation militaire supérieure gendarmerie (PMSG) et avoir été déclaré " apte officier " et satisfait aux épreuves de sélection (un test psychotechnique, un questionnaire de connaissances générales et un entretien avec un officier de gendarmerie).

Lieu de la formation

La formation d'officier a lieu à l'Ecole des officiers de la gendarmerie nationale. Elle dure deux ans. Les enseignements se divisent entre d'une part un tronc commun (chef militaire, gestion de ressources humaines, sécurité intérieure) et un tronc spécifique. Les élèves suivent en outre les cours du Master Droit et stratégie de la sécurité (co-dirigé par l'université de Paris II Panthéon-Assas et l'EOGN) et du diplôme universitaire (DU) de 3éme cycle Analyse des menaces criminelles contemporaines (Paris II). Au début du quatrième semestre, les élèves doivent choisir une des cinq filières de formation opérationnelle suivantes : maintien de l'ordre défense, sécurité publique générale, police judiciaire, sécurité routière et sécurité en milieu spécialisé.

La formation de sous-officier dure 10 mois, 9 d'internat et 1 en brigade. Les enseignements sont composés d'une formation professionnelle (police judiciaire, administrative, de la circulation routière), d'une formation militaire (tir et armement - tactique, topographie, télécommunications), d'une formation générale (déontologie - relations humaines - accueil du public - bureautique) et d'une formation physique.

Que faire après?

Les officiers débutent avec des fonctions de commandement dans l'un des cinq domaines suivants: le maintien de l'ordre/défense, la sécurité publique générale, la sécurité routière, la police judiciaire ou les formations spécialisées de la gendarmerie. Ensuite, ils peuvent prétendre à des emplois en administration centrale et enfin, selon le mérite, ils peuvent accéder aux grands commandements (lieutenant-colonel, colonel).

La carrière des sous-officiers n'est pas la même que celle des officiers: on devient adjudant, adjudant-chef et major. Des concours sont possibles pour intégrer la voie des officier.

Les volontaires, affectés dans un premier temps dans une brigade ou dans la formation, peuvent ensuite poser leur candidature pour devenir officier, officier de carrière sur titres, officier du corps technique et administratif ou sous-officier.

Ces produits peuvent vous intéresser :

Devenir gendarme

Réalisé par Christophe Dubois

25.5€

Livre

Réussir les tests pour devenir gendarme

Réalisé par Olivier Berthou, Michèle Eckenschwiller, Thierry Marquetty

20€

Livre

Devenir gendarme

Réalisé par René-Pierre Montluc, Joëlle Dufour

37.96€

Livre

Devenir gendarme : Edition 2001

Réalisé par René-Pierre Montluc, Joëlle Dufour

39€

Livre

Réussir les tests pour devenir gendarme

Réalisé par Olivier Berthou, Michèle Eckenschwiller, Thierry Marquetty

23.02€

Livre

Réussir les tests pour devenir gendarme

Réalisé par O. Berthou

22.71€

Livre

Voir plus de produits "devenir gendarme"

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +