Fiches d'orientation

Soutien Scolaire Keepschool

Le bac STAV et après

Objectifs du bac STAV

Le baccalauréat sciences et technologies de l'agronomie et du vivant (STAV) est un bac technologique (niveau IV) qui propose de former des jeunes dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement. Ses points forts sont la maîtrise technologique et les sciences. Il se charge aussi de transmettre une culture générale. Il ne se suffit pas à lui-même. La plupart des élèves le complètent par un BTSA (se reporter à la fin de l’article).

A l'issue du bac STAV et du BTSA, de nombreux métiers dans le domaine de l'agriculture s'offrent au diplômé: exploitant agricole, conseiller en chambre d’agriculture, technicien paysagiste, technicien forestier, technico-commercial, chef de fabrication ou contrôleur de la qualité dans l’industrie alimentaire…

Accès à la filière STAV

Le bac STAV remplace les anciennes formations S.T.P.A et S.T.A.E

Le Bac STAV se prépare après une classe de seconde générale et technologique.

Il est la suite logique de l’option Ecologie Agronomie Territoire et Citoyenneté en seconde. Il s'agit d'une option proposée dans les lycées agricoles. C'est une initiation aux sciences biologiques, aux méthodes de productions animales et végétales et aux problèmes d'environnement. Un rôle actif est donné aux élèves: les élèves vont sur le terrain et font des expériences. Ils peuvent aussi visiter des exploitations agricoles

Déroulement de la filière STAV

Le Bac STAV comporte quatre spécialités : agronomie - alimentation - environnement – territoires.

Il y a dix matières pluridisciplinaires de tronc commun :

  • Langue française, littérature et autres modes d'expression.
  • Langues et cultures étrangères
  • Activité physique, connaissance du corps et santé
  • Mathématiques et technologies de l’informatique et du multimédia
  • L’homme et le monde contemporain
  • Espaces, territoires et société
  • Le fait alimentaire
  • Gestion du vivant et des ressources
  • Matière et énergie dans les systèmes
  • Un espace d'initiation locale (1 domaine au choix)
    • Aménagement et valorisation des espaces
    • Domaine de la production agricole

Le programme du Bac STAV comprend aussi une période de huit semaines de stage : cinq semaines de stage individuel en entreprise et trois semaines de stage collectif.

Lieu de la filière STAV

Dans les lycées agricoles exclusivement.

Que faire après un bac STAV?

A la différence du bac hôtellerie par exemple, il n'est pas possible de se lancer directement dans le monde du travail après un bac STAV. Il est obligatoire de se spécialiser.

Le bac STAV prépare à la poursuite d’études vers toutes les spécialités du Brevet de Technicien Supérieur Agricole (BTSA) qui dure deux ans. C'est la voie choisie par 90% d'entre eux. L'admission se fait sur dossier, et de droit pour les mentions Bien et Très Bien.

Il existe de nombreuses spécialisations pour ce BTSA, réparties en trois grandes catégories: vous pouvez vous spécialiser dans les industries agro-alimentaires, dans le milieu technico-commercial ou bien dans les technologies végétales. Chaque catégorie propose elle-même des intitulés précis. Renseignez-vous bien et choisissez celle qui vous attire le plus. Si jamais vous êtes tiraillés entre deux formations, sachez qu'il est possible, après un premier BTSA, d'en faire un second. C'est ce que font de nombreux étudiants.

Directement après le bac STAV ou bien après un BTSA, certains bacheliers optent pour d'autres formations en deux ans: ce sont les B.T.S (Agroéquipements...) ou les D.U.T. (Spécialité génie biologique...). Dans les deux cas, l'accès se fait sur dossier. . Vous trouverez des voies peut-être un peu plus éloignées du diplôme d'origine mais qui peuvent vous correspondre.

Pour les plus motivés, des prépas peuvent vous former aux écoles suivantes: l'école ENITA (école d'agronomie publique) et les écoles de vétérinaire. Vous pouvez aussi faire une prépa A.T.S (généralement après le BTSA) qui vous permet une remise à niveau pour faire une école d'ingénieurs.

Les deux dernières possibilités restent les écoles d'ingénieurs en agriculture (appartenant au réseau F.E.S.I.A) et les certificats de spécialisations. Ces derniers sont des diplômes ou des titres qui varient du niveau III au niveau V. Ils visent à sanctionner les mêmes connaissances et savoir-faire que les diplômes professionnels ou technologiques existants. Les formations se font souvent en un an dans un centre habilité. Elles durent de 400 à 600 heures.

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +