Soutien Scolaire Keepschool

Méthodologie : initiation à la dissertation

L'Introduction

L'introduction est un préambule, une entrée en matière ; elle définit aussi les fondations du devoir.

Pour cela elle est d'une importance capitale: si il existe de mauvais devoirs avec une bonne introduction, il n'existe assurément pas de bons devoirs sans une introduction correcte. Plus précisément, comme un bâtiment ne peut être solide s'il n'est pas construit sur des fondations solides, un devoir ne peut avoir une architecture résistant à la critique s'il n'a pas une introduction solide. De plus, même si ce n'est pas toujours le cas, poser une bonne introduction permet souvent de construire un devoir solide.

Donc, il faut concentrer ses efforts sur la construction et la rédaction de l'introduction afin de poser les fondations d'un bon devoir.

Non seulement, l'introduction est une entrée en matière, c'est-à-dire qu'elle précise les limites du sujet et en présente le contexte mais encore, elle :

  • définit le sens des termes du sujet, indique une éventuelle polysémie (termes à plusieurs sens), note le ton du sujet,
  • pose une question qui va guider tout le devoir, la problématique. C'est cette problématique qui est fondamentale car elle montre si le sujet est compris ou non et est la colonne vertébrale du devoir puisqu'elle guide toute sa progression.

La problématique est la question à laquelle le devoir doit répondre.

Enfin, l'introduction annonce le plan du devoir, c'est-à-dire son organisation interne, la manière dont se déroule le développement. Ce plan doit être suivi durant toute la progression du devoir.

Le développement

Le développement du plan suit l'architecture présentée et annoncée dans l'introduction.

Ce plan se fait en général en trois parties. Exceptionnellement, un plan peut se faire en deux ou quatre parties mais il doit se justifier par un très bon devoir.

Les parties correspondent à ce qui a été annoncé dans l'introduction.

Chaque partie est composée de plusieurs paragraphes (trois ou quatre). Chaque paragraphe présente une idée et une seule, un argument et un seul. Cette idée est accompagnée d'exemples qui l'illustrent sans sortir dans le hors-sujet et sans entrer dans la paraphrase d'éventuels documents fournis.

Les parties se terminent par une transition qui referme l'idée développée par la partie et qui la lie avec la suivante.

La conclusion

La conclusion est la deuxième partie la plus importante du devoir. Elle termine la dissertation et par conséquent, ce sont les dernières phrases que le correcteur va lire avant de donner son verdict. Il est donc fortement conseillé de les soigner particulièrement.

La conclusion termine la dissertation et donc répond à la problématique, c'est-à-dire à la question fondamentale du devoir posée en introduction.

La conclusion ne résume pas le devoir, elle le referme en y répondant.

De plus, lorsque l'on maîtrise bien le sujet, il est possible de terminer la conclusion par une ouverture vers ce qui pourrait être un autre sujet, une autre problématique dans le même champ, mais vers d'autres horizons.

Rappels

Ce qui importe avant tout est la logique du raisonnement, la rigueur et la précision de la démonstration. Les connaissances doivent donc être parfaitement assimilées pour s'enchaîner logiquement.

Exemples de sujets

Sujet de type évolutif :

La Gauche en France de 1945 à nos jours.

Plan possible : chronologique

  1. Une division de la Gauche favorisée par la IV-ème République
  2. Une Gauche marginalisée sous le Gaullisme
  3. La Gauche à l'épreuve du pouvoir en France depuis 1981

Plan possible : thématique

  1. Une Gauche profondément enracinée dans la vie politique
  2. De brefs passages au pouvoir
  3. Une Gauche qui mène de profondes réformes

Sujet de type interrogatif :

Le Brésil, une grande puissance du tiers-Monde ?

Plan possible 1 : dialectique

  1. thèse
  2. antithèse
  3. synthèse

Plan possible 2 : thématique

  1. Critères d'une grande puissance - Atouts
  2. Faiblesses
  3. Notion de puissance ? Puissance en devenir ?

Sujet de type comparatif :

La Grande-Bretagne et la France face au problème de la décolonisation.

Plan possible : dialectique

  1. points communs
  2. différences
  3. bilan

Sujet de type analytique :

L'Europe au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Plan possible : thématique

  1. Description et analyse du phénomène
  2. Explication
  3. Limites du problème - Typologie

Ces produits peuvent vous intéresser :

Voir plus de produits "methodologie initiation dissertation"

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +