Soutien Scolaire Keepschool

Les démocraties libérales éprouvées (1919-1939)

Introduction

Les démocraties libérales sortent victorieuses de la Grande Guerre qui a vu la chute des grands empires autoritaires. Néanmoins la démocratie est menacée dans des pays qui suivent des voies plus autoritaires. La crise économique des années 1930 frappe tous les pays et remet en question la stabilité des démocraties.

1 Une République allemande fragile

La République de Weimar est proclamée après l'abdication de Guillaume II le 9 novembre 1918. Le SPD Ebert est nommé à la tête du gouvernement. L'armée refusant la défaite, c'est un civil, Erzberger qui signe l'armistice à Rethondes le 11 novembre.

Le début de la République est marquée par la révolution spartakiste qui est durement réprimée. Les dirigeants spartakistes Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht sont exécutés.

Le régime est contesté et haï dès sa naissance. Il est fondé sur une Constitution de compromis entre le SPD, les catholiques (Zentrum) et les libéraux qui donne naissance à une république fédérale dotée d'un exécutif fort. Personne n'est satisfait. Elle est rejetée par la droite nationaliste qui lui reproche d'avoir accepté le diktat de Versailles et par l'extrême gauche qui considère qu'elle a trahi la révolution prolétarienne. Le mécontentement se manifeste par des assassinats et des tentatives de putsch.

Cette République doit faire en 1923 à une crise économique et financière très grave : inflation galopante, dépréciation de la monnaie, ruine des épargnants…Après 1924, un retour à la prospérité accompagné d'une détente avec la France est perceptible. Les efforts sont anéantis par la crise en provenance des Etats-Unis et par la montée du nazisme. La démocratie semble toucher à sa fin.

2 Une puissance en déclin : le Royaume-Uni

Le Royaume-Uni sort vainqueur du conflit. Contrairement à la France, il n'a pas subi de destructions sur son territoire. Certes, la guerre l'a affaibli économiquement mais c'est une grande puissance qui peut se relever très vite. Cette puissance dispose d'atouts majeurs : son Empire sort renforcé de la guerre ; elle obtient des mandats de la SDN ; elle dispose de nombreux sièges à la SDN grâce à ses colonies ; sa monnaie retrouve sa parité or d'avant guerre dès 1925 ; la démocratie est renforcée (droit de vote des femmes en 1918). Malgré tous ces atouts, le Royaume-Uni s'enfonce dans le marasme économique : pénalisation des exportations par une monnaie trop forte, déclin des pays noirs... En 1930, il est atteint par la crise qui entraîne un chômage élevé et la suspension de la convertibilité de la livre sterling qui est dévaluée. Face aux difficultés, le pays se tourne vers son Empire et adopte le protectionnisme. En 1936, Edouard VIII (proche des idées nazies) abdique.

3 Une nouvelle puissance mondiale : les Etats-Unis

La crise

Le krach boursier de 1929 provoque une réaction en chaîne. Les secteurs économiques sont touchés les uns après les autres (l'agriculture était touchée avant) et la crise s'étend sur tous les continents : baisse de la production, faillites. Le pays est déstabilisé. La situation sociale devient catastrophique : 12 millions de chômeurs en 1933 ; la pauvreté et la misère touchent la population. La crise est aggravée par la politique de déflation menée par Hoover qui ne voit pas le caractère spécifique de cette crise.

Le New Deal

Roosevelt arrive au pouvoir en mars 1933 et lance le New Deal, une politique de relance inspirée de la réflexion de Keynes. L'Etat doit intervenir, quitte à s'endetter pour rétablir la situation : adoption de lois pour soutenir les banques (Emergency Banking Act), l'agriculture (AAA, Agricultural Adjustment Act), la production industrielle (NIRA, National Industrial Recovery Act) ; programme de grands travaux (TVA, politique d'aménagement de la vallée du Tennessee) ; dévaluation du dollar… Des lois sociales sont aussi adoptées :la loi Wagner reconnaît le droit de grève et garantit la liberté syndicale ; lois sur la sécurité sociale (retraite à 65 ans, assurance chômage)…

Conclusion

Les menaces pour les démocraties sont multiples : crise économique et sociale ; montée des nationalismes économique, avec le protectionnisme et la formation de blocs autour des monnaies (bloc dollar, bloc livre sterling, bloc or), et politique (patriotisme français avec les anciens combattants, comportement des WASP et du Ku Klux Klan aux Etats-Unis, nationalisme allemand.).

Les échanges commerciaux se rétractent et les relations internationales se tendent :échec de la SDN, réarmement de l'Allemagne, conquête de l'Ethiopie en 1935 par l'Italie, Anschluss, montée des dictatures en Europe. Malgré l'agressivité des dictatures, les démocraties restent passives. Tous les ingrédients sont réunis pour ébranler une paix déjà fragile.

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +