Soutien Scolaire Keepschool

La rédaction du commentaire

Tout comme les réponses aux questions, le commentaire composé doit être intégralement rédigé. Le principal problème rencontré par les candidats au baccalauréat de français est alors, très souvent, un problème de temps. Comment rédiger questions et commentaire composé en à peine 4 heures ? D’abord, en ne rédigeant pas intégralement le devoir au brouillon. Ensuite, en assimilant et en appliquant avec rigueur les règles de méthode qui régissent la rédaction d’un commentaire composé.

1.Conseils de méthode

Que faut-il rédiger au brouillon ?

Vous n’aurez pas le temps, le jour de l’épreuve, de rédiger l’intégralité de votre commentaire composé au brouillon. L’intérêt du plan détaillé, tel que nous l’avons étudié dans le chapitre précédent, est de vous permettre de rédiger directement au propre le corps de votre devoir, c’est-à-dire les 2 ou 3 grandes parties qui constituent le développement. C’est pour cette raison que le plan détaillé doit être aussi précis et complet que possible, afin de vous éviter tout retour sur le texte pendant que vous composez le développement. Ainsi, vous pourrez vous concentrer exclusivement sur votre activité de rédaction et soigner votre expression écrite.

Par contre, vous rédigerez au brouillon l’introduction et la conclusion, qui doivent être particulièrement soignées. Ce sont des « moments » stratégiques de votre devoir : dans l’introduction, vous donnez au correcteur un premier aperçu de vos compétences d’analyse textuelle et de rédaction ; vous avez tout intérêt à ce que cette première impression soit bonne – tout comme la dernière, laissée par votre conclusion. Soignez par conséquent votre conclusion. Trop de candidats ont le tort de la bâcler, par manque de temps... et d’idées !

Quelques conseils pour bien utiliser son brouillon :

  • utilisez les feuilles de brouillon fournies par l'administration (et non vos feuilles personnelles) : elles ont pour but d'empêcher la fraude
  • n'écrivez que sur un côté de votre feuille
  • ne serrez pas, aérez la présentation pour pouvoir faire des rajouts
  • numérotez vos feuilles de brouillon (dans l'ordre des différentes phases de votre travail de commentaire) : cela vous évitera de les feuilleter pour vous y retrouver et donc de perdre un temps précieux
  • notez clairement sur chaque feuille la phase du commentaire sur laquelle vous travaillez (par exemple : « introduction, conclusion, plan », mais aussi « analyse du champ lexical »)
  • quelques outils : pour votre travail au brouillon, prévoyez stylos de différentes couleurs et surligneurs fluorescents. Ils vous serviront pour votre travail de repérage sur le texte-même, puis pour l'organisation – au brouillon – des remarques d'analyse

La démarche de rédaction est la suivante :

  • Phase 1 : rédaction de l’introduction au brouillon
  • Phase 2 : rédaction de la conclusion au brouillon
  • Phase 3 : mise au propre de l’introduction
  • Phase 4 : rédaction, en « direct » sur la copie, du développement
  • Phase 5 : mise au propre de la conclusion

Présenter sa copie :

La démarche de rédaction s’appuie sur une présentation rigoureuse de la copie.

Principales règles de présentation :

  • sautez 2 lignes :
    • entre l’introduction et le développement
    • entre le développement et la conclusion
  • sautez 1 ligne entre chacune des grandes parties
  • allez à la ligne à chaque sous-partie et faites un retrait de paragraphe
  • ne sautez jamais de ligne à l’intérieur d’une partie, ni dans l’introduction et la conclusion

Lorsque l’on regarde la copie, même sans la lire, le plan doit sauter aux yeux. Veillez donc à une présentation soignée et logique !

N’oubliez pas que :

  • le titre d’une œuvre se souligne
  • le titre d’un poème ou d’un chapitre est à mettre entre guillemets
  • toute citation extraite du texte est à mettre obligatoirement entre guillemets.

Voyez les exemples de présentation dans les paragraphes de commentaire composé des pages suivantes.

2.Rédiger l’introduction du commentaire composé

L’introduction du commentaire composé est avant tout l’introduction d’une explication de texte ; elle répond aux mêmes nécessités : présenter le texte, le situer, définir son originalité et proposer des jalons pour l’explication ou le commentaire. Pour répondre à ces impératifs, l’introduction d’un commentaire composé se décompose en trois phases.

A. Phase 1 : présentation du texte

On y indiquera l’auteur, l’œuvre dont le texte est extrait, la date de cette œuvre (ou le siècle) et on identifiera le thème.

Cas 1 : si vous connaissez l’œuvre dont le texte est extrait

On situera le texte dans l’économie de l’œuvre :

  • pour un roman ou une pièce de théâtre, on indiquera les principaux événements qui précèdent l’extrait et en permettent la compréhension
  • pour un recueil poétique, on s’attachera à la place du texte dans la logique d’ensemble du recueil et à son rapport avec les autres poèmes.
Cas 2 : si vous ne connaissez pas l’œuvre

On s’attachera au thème et à son importance dans la littérature.

Exemple 1 :
Zola, Au Bonheur des dames (texte 4, p. 125)
Pour situer cet extrait, il faudra rappeler que cette description du chantier du Bonheur des dames est faite du point de vue des Baudu, petits boutiquiers parisiens que le succès du grand magasin condamne à la faillite. C’est ce qui explique la vision de cauchemar présentée dans ce passage.

Exemple 2 :
Anna de Noailles, « Il fera longtemps clair ce soir... » (texte 7, p. 138)
Le thème apparent est la description d’un paysage au crépuscule. Il sert de prétexte à une méditation sur la fuite du temps, thème-clef de la littérature, et plus particulièrement de la poésie. La nature, le rythme des jours ou des saisons sont fréquemment associés au sentiment inexorable de la fuite du temps.

Remarque : L’introduction au texte, qu’on trouve parfois dans le libellé du sujet, peut vous aider dans cette première phase, qu’elle vous propose un résumé succinct de l’œuvre ou vous indique le thème abordé.

B.Phase 2 : identifier l’originalité du texte

Dans un deuxième temps, il vous faudra identifier clairement la particularité du texte, son originalité, c’est-à-dire ce qui fait son intérêt littéraire et justifie son commentaire.

Exemple : Dans le poème d’Anna de Noailles, le thème est banal : évoquer la fuite du temps en poésie est un stéréotype. Mais Anna de Noailles revitalise le thème par la retenue de son écriture poétique : la fuite du temps se lit en quelque sorte entre les lignes, derrière des images en apparence anodines.

C.Phase 3 : annoncer le plan

Cette troisième et dernière phase de l’introduction est indispensable. Elle indique les grandes lignes de votre commentaire et doit correspondre rigoureusement au plan du développement (annoncez 2 parties s’il y a 2 parties dans le développement, 3 parties s’il y en a 3 !).

Il existe essentiellement deux méthodes pour annoncer le plan :

  • les questions
  • la phrase affirmative au futur (à valeur de projet).

Remarque : L'introduction est un passage essentiellement technique de votre devoir : on vous demande le respect de la méthode et non de la fantaisie ou de l'imagination.

Exemple : Dans le commentaire composé du poème d’Anna de Noailles, nous avons prévue 3 parties :

  • I. l’évocation d’un paysage crépusculaire
  • II. la suggestion d’une atmosphère
  • III. la rêverie mélancolique

D’où les deux types d’annonce possibles :

  • Cas 1 : Le poème d’Anna de Noailles se contente-t-il d’évoquer un paysage crépusculaire ? Ou cherche-t-il plutôt à suggérer une atmosphère, favorable à la rêverie mélancolique ?
  • Cas 2 : Nous verrons comment l’évocation d’un paysage crépusculaire fait naître une atmosphère, favorable à la rêverie mélancolique.

Faites un relevé des informations qu’il faudrait faire figurer dans l’introduction d’un commentaire composé du texte de Zola (Au Bonheur des dames, texte 4, p. 125).

Rédigez l’introduction au commentaire composé du portrait de Boule-de-Suif (texte 3, p. 120).

Annotez votre introduction (retrouvez les trois phases et indiquez quel sera le contenu de chacune des parties du commentaire).

Annotez de même l’introduction proposée en corrigé (p. 168).

3.Rédiger la conclusion du commentaire composé

Introduction et conclusion fonctionnent en parallèle. C’est pourquoi il est recommandé de rédiger la conclusion, au brouillon, directement après l’introduction. Vous ne rédigerez le développement qu’une fois l’introduction et la conclusion mises au point sur votre brouillon.

Toute conclusion comporte 2 phases :

A. Phase 1 : le bilan

Résumez en une ou deux phrases les points essentiels de votre commentaire. Il est indispensable d’être concis et synthétique.

Exemple : Pour le commentaire composé du poème « Il fera longtemps clair ce soir... » (texte 7, p.00), rappelez les trois grands axes du devoir et montrez une dernière fois comment ils découlent les uns des autres.

Le poème se présente comme la description subjective d’un paysage crépusculaire (bilan partie I). La subjectivité même de la description permet au lyrisme du poète de s’épanouir et de faire naître une atmosphère très particulière, voire envoûtante (bilan partie II)… tremplin d’une rêverie qui a pour objet la fuite du temps (bilan partie III).

B. Phase 2 : l’ouverture ou élargissement

Voyez plus loin que votre analyse du texte et replacez le passage étudié dans une perspective littéraire plus vaste. C’est le moment d’être original et d’utiliser avec justesse et habileté vos connaissances littéraires et artistiques.

Exemple : Pour le commentaire composé du poème « Il fera longtemps clair ce soir... », vous pourriez établir un parallèle avec d’autres poèmes sur la fuite du temps afin de mettre en évidence les particularités du texte d’Anna de Noailles.

  • Ronsard, dans « Mignonne... », se sert du thème de la fuite du temps comme argument de séduction : puisque toute beauté est éphémère, il faut profiter de la vie au plus vite, et donc de l’amour ; son poème est inspiré de la maxime « carpe diem » des philosophes antiques.
  • Lamartine, dans « Le Lac », déplore la fuite du temps (« Ô temps, suspends ton vol... ») et la perte de la femme aimée ; il prend à témoin les lieux qui ont vu cet amour (en particulier le lac du Bourget).
  • Pour Apollinaire, dans « Le Pont Mirabeau », c’est l’écoulement de la Seine qui se fait métaphore de la fuite du temps et de l’inexorable dégradation des sentiments amoureux.

Attention ! La conclusion n’est pas un devoir bis ! Ne parlez pas de tout ce que vous savez sur le sujet : sachez choisir et ne retenez que ce qui est le plus significatif.

Évitez les banalités et les lieux communs (par exemple exclamations naïvement enthousiastes sur la beauté du texte) en vous appuyant sur des considérations purement littéraires, ainsi que vous le montrent les exemples ci-dessus.

Faites une liste des principaux éléments à intégrer dans la conclusion d’un commentaire composé du texte de Zola, Au Bonheur des dames (texte 4 p. 125) ; puis rédigez cette conclusion.

4.Rédiger le développement

Pour apprendre comment rédiger le développement d’un commentaire composé, nous nous appuierons sur l’analyse d’un commentaire rédigé : la seconde partie du commentaire composé du poème « Il fera longtemps clair ce soir... » (texte 7, p. 138).

A.La tête de partie

Sa fonction est double :

  • faire la transition avec la partie précédente, s’il y a lieu
  • annoncer le thème ou les thèmes abordés dans la partie.

Elle doit mettre en valeur les mots-clefs du commentaire.

Exemple : Tête de partie : Mais l’évocation de ce paysage crépusculaire se révèle être plus qu’un simple tableau (1. lien avec ce qui précède), car le poète y fait naître une atmosphère faite du mélange subtil d’impressions sensitives (2. annonce du thème de la seconde partie), et parvient par tout un jeu d’oppositions, à animer la nature (3. annonce des deux sous-parties).

B.L’analyse du texte

N’oubliez pas que le commentaire composé ne doit jamais séparer fond et forme. C’est dans les passages d’analyse du texte que la connexion entre l’étude stylistique et l’analyse du sens se met en place. Concrètement, chaque sous-partie commence par une idée directrice (l’annonce du thème abordé) ; cette idée directrice est ensuite illustrée par une ou plusieurs citations du texte que l’on analyse sur le plan stylistique.

C.L'emploi des citations

Les citations sont essentielles : n'oubliez pas de faire régulièrement référence au texte. Faute de quoi vous obtiendrez un commentaire abstrait et théorique.

Les citations doivent toujours être intégrées dans votre texte de commentaire. Ne les mettez pas entre parenthèses et évitez de les citer séparément, après un double point.

Ces produits peuvent vous intéresser :

Explication de texte, commentaire guidé, commentaire dirigé en italien

Réalisé par Evelyne Donnarel, Antonella Capra

24.4€

Livre

Petit précis du commentaire d'écoute

Réalisé par FAYARD

17.3€

Livre

Le Grand départ et la vie sur l'eau

Réalisé par Michka

14.7€

Livre

Le Commentaire Compose : de la Lecture Methodique a la Rédaction Complete

Réalisé par Ndzeng Essono Jean-F

12.5€

Livre

Apprendre à rédiger

Réalisé par Pascale Mattéi

2.99€

Livre

Voir plus de produits "redaction commentaire"

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +