Soutien Scolaire Keepschool

Présentation générale du XXème siècle

1:1900-1945

Dans les mémoires, les premières années du siècle ont été « la Belle Époque ». Cette période, en effet, propose une plaisante synthèse des grâces mondaines de l’ancien temps et des élans nouveaux de la modernité. La mode met en valeur les dames raffinées des salons aristocratiques et de la haute-bourgeoisie, la foule se presse au cinéma, qui fait ses premiers pas, et les voitures, qui passent dans les rues, font rêver ceux, les plus nombreux, qui n’en ont pas.

Pourtant de lourdes menaces pèsent sur ce bonheur apparent. À l’intérieur, les suites de l’affaire Dreyfus ont radicalisé les opinions publiques. Tandis que le socialisme s’amplifie, à l’extrême-droite, des ligues diverses et l’Action française regroupent l’opposition nationaliste ou monarchiste. Les crises marocaines exacerbent l’inimitié entre la France et l’Allemagne. Les crises des Balkans s’aggravent, et suscitent un engrenage funeste, dans lequel s’engage toute l’Europe : c’est la Grande Guerre.

Après les horreurs de ce qui devait être la « der des der », et qui fut en réalité la première des guerres mondiales de l’histoire, le pays aspire à la détente. La Société Des Nations et les traités de paix entretiennent l’illusion d’une euphorie vite déçue. Après le krach boursier de 1929, les difficultés économiques se font sentir en France, et les mouvements sociaux s’amplifient, amenant au pouvoir un Front Populaire, dirigé par Léon Blum. À l’étranger, le fascisme en Italie, le nazisme en Allemagne, le franquisme en Espagne, interpellent l’opinion publique. Mais la France pacifiste préfère s’abstenir de tout interventionnisme et signe les accords de Munich…

La guerre qui éclate en 1939 n’étonne guère. En revanche la débâcle des armées françaises en 1940, pour les partisans du fascisme, est une « divine surprise ». Sous la houlette du vainqueur de Verdun, le maréchal Pétain, la France est engagée dans la collaboration avec l’occupant nazi. Ayant reçu les pleins pouvoirs, celui-ci, secondé par Laval et Darlan, mène une politique réactionnaire d’ordre moral, devançant même parfois les exigences odieuses des nazis. Parallèlement, la Résistance s’organise.

2:1945-1999

Les trentes glorieuses sont les trente années qui suivent la guerre, époque de croissance économique et démographique régulière. La reconstruction de la France, soutenue par le plan Marshall, est mise en chantier. Progressivement, la société de consommation et l’essor du secteur tertiaire accompagnent le boum des classes moyennes. Le réfrigérateur, la télévision, le téléphone, deviennent des objets familiers. Le rock et la nouvelle vague enthousiasment la jeunesse. La conquête spatiale ouvre de nouveaux horizons.

Toutefois, les crises sont constantes. L’instabilité ministérielle chronique sous la Quatrième République, est aggravée par les circonstances liées à la guerre froide entre les deux grands, les États-Unis et l’Union soviétique, et les deux blocs qu’ils dominent. Le processus de décolonisation, que la France pense pouvoir enrayer, suscite de graves conflits, la guerre d’Indochine et la guerre d’Algérie, lourds de conséquences sur la politique intérieure : la chute de Diên-Biên-Phu en 1954 amène le ministère Mendès-France, et les tensions en Algérie, le retour du général de Gaulle, qui se charge de fonder la Cinquième République en 1958, et signe les accords d’Évian en 1962, reconnaissant l’indépendance de l’Algérie. Les possessions coloniales en Afrique noire accèdent elles aussi à l’indépendance. En outre, en 1968, le mouvement social généralisé révèle les aspirations nouvelles de la société française (mouvements féministes, « hippies », demandant la libération des mœurs).

La crise pétrolière de 1973 affecte tous les pays industrialisés. En France aussi, la croissance ralentit et le chômage augmente. Les idéologies sont en crise. Le libéralisme, la modernité et le progrès sont mis en cause. Le communisme est durement touché par la chute du mur de Berlin en 1989 et des régimes soviétiques de Hongrie, Tchécoslovaquie et Roumanie, et bientôt, par la dislocation de l’U.R.S.S. Les difficultés s’aggravent dans le Tiers-Monde et au Moyen-Orient. Les problèmes se mondialisent.

Parallèlement, la construction européenne progresse, et après la monnaie unique, on tente de définir une politique sociale et étrangère commune.

Enfin, l’essor des communications (réseau internet, téléphonie satellitaire), apparaît comme un phénomène majeur de la fin du xxe siècle.

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +