Soutien Scolaire Keepschool

Georges Bernanos

Vie et oeuvre

Après des études de lettres et de droit, Georges Bernanos commence sa carrière dans le journalisme. Il apparaît comme un polémiste de talent, et, royaliste, il soutient l’Action française de Charles Maurras. Il s’engage pendant la Grande Guerre, dans un régiment de cavalerie.

Bernanos a presque quarante ans lorsqu’il publie, en 1926, un premier roman au titre éclatant : Sous le soleil de Satan, où il évoque les effets terrifiants du démon sur la jeune Mouchette, finalement sauvée par l’abbé Donissant. Un an plus tard, il publie un second roman, L’Imposture, celle de l’abbé Cénabre, qui accomplit scrupuleusement son ministère religieux, bien qu’il n’ait plus la foi. Ce roman trouve une suite dans La Joie (1929), où le personnage de l’abbé Cénabre est racheté par le sacrifice exceptionnel de Chantal de Clergerie.

Lors de la guerre civile espagnole, Bernanos, d’abord favorable aux franquistes, est bientôt révolté par leur brutalité sauvage, et plus encore par le soutien que leur accordent l’Église et Maurras. Cette circonstance lui inspire un pamphlet indigné en 1938, Les Grands Cimetières sous la lune, où il dénonce les bien-pensants. Son engagement catholique évolue alors de l’extrême-droite vers une pensée plus progressiste.

Parallèlement, il poursuit son œuvre de romancier, avec le Journal d’un curé de campagne en 1936, histoire d’un jeune curé qui se heurte aux turpitudes de son entourage, et qui meurt sur ces mots : « Tout est grâce. » Puis il revient sur le personnage de Mouchette, bien transformée dans cette Nouvelle Histoire de Mouchette en 1937, mais toujours aussi maudite apparemment.

Pendant la guerre, il s’engage activement dans la Résistance, et s’oppose à Vichy dans sa Lettre aux Anglais (1942). Il travaille aussi à Monsieur Ouine (1946), professeur retraité, peut-être possédé par le démon. Son dernier ouvrage, Le Dialogue des carmélites, publié après sa mort, évoque le martyre sublime de quelques religieuses pendant la Révolution, et inspirera à Francis Poulenc un opéra célèbre.

L’univers de Bernanos est hanté par le démon. Les âmes les plus pures subissent ses assauts redoutables. Rien de plus quotidien, pourtant, que les personnages et les milieux qu’il met en scène. C’est que les œuvres et les pompes de Satan ont pour théâtre le monde familier. D’un style aussi beau et ténébreux que l’Ange de lumière lui-même, Bernanos évoque une humanité déchue à qui manque souvent la grâce de Dieu.

Ces produits peuvent vous intéresser :

La France contre les robots

Réalisé par Georges Bernanos

11.9€

Livre

Journal d'un curé de campagne

Réalisé par Georges Bernanos

7.3€

Livre

Les Grands cimetières sous la lune

Réalisé par Georges Bernanos

8.8€

Livre

Sous le soleil de Satan

Réalisé par Georges Bernanos

7.6€

Livre

La grande peur des bien-pensants

Réalisé par Georges Bernanos

8.1€

Livre

Journal d'un curé de campagne

Réalisé par Georges Bernanos

5.99€

Livre

Voir plus de produits "georges bernanos"

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +