Soutien Scolaire Keepschool

Le barbier de Séville de Beaumarchais

Résumé et commentaire

Le Barbier de Séville est le premier volet d’une trilogie fameuse, qui comprend également, Le Mariage de Figaro, La Mère coupable. Si cette dernière œuvre a connu moins de succès, les deux autres, au contraire, ont toujours reçu du public un accueil chaleureux.

En 1772, Beaumarchais propose au théâtre italien un opéra-comique en cinq actes. Mais des refus divers, la censure et les premières réactions défavorables du public le contraignent à remanier sa pièce qui, en 1775, est alors une comédie en quatre actes, plus rapide et mieux rythmée : Le Barbier de Séville ou la précaution inutile – le succès est au rendez-vous. Au Trianon de Versailles, la pièce est reprise : le comte d’Artois, frère du roi, joue Figaro, Rosine est jouée par... Marie-Antoinette.

Dans sa Lettre modérée sur la critique et la chute du Barbier de Séville, l’auteur explique lui-même son intrigue : « Un vieillard amoureux prétend épouser demain sa pupille ; un jeune amant plus adroit le prévient, et ce jour même, en fait sa femme à la barbe et dans la maison du tuteur. Voilà le fond dont on eût pu faire, avec un égal succès, une tragédie, une comédie, un drame, un opéra, et cœtera. L’Avare de Molière est-il autre chose ? le grand Mithridate est-il autre chose ? » Le sujet, il est vrai n’est pas neuf, et au nombre des sources, il faudrait citer encore L’École des femmes de Molière et La Précaution inutile du dramaturge Fatouville.

Les trois vainqueurs dans cette affaire sont tout d’abord le comte Almaviva, qui porte bien son nom : ce jeune premier a l’esprit vif. Il est plein de fougue et de ressources. Il est surtout merveilleusement bien secondé par le rusé Figaro, qui fut jadis son valet. Supérieur au Scapin français ou à l’Arlequin italien, ce barbier espagnol a une verve et un talent remarquables. Il est le « machiniste » de la pièce, celui qui en tire les ficelles, à l’instar de l’auteur, dont il est en quelque sorte le fils (fils Caron se prononce à l’époque « fi Caron »). Enfin, Rosine, la pupille, est toute fraîche, à la fois ingénue et malicieuse. Ils triomphent tous trois des précautions inutiles de Bartholo, le type même du barbon, le vieil homme amoureux, qui veut épouser sa pupille, aidé en cela par Don Bazile, le professeur de chant.

La sagesse finale du Barbier tient dans ce mot de Figaro : « Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer. »

Ces produits peuvent vous intéresser :

Le Barbier de Séville

Réalisé par Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

3€

Livre

Le Barbier de Séville à 1,55 euros

Réalisé par Pocket

1.55€

Livre

Théâtre, Le Barbier de Séville, Le Mariage de Figaro, La Mère coupable

Réalisé par Brand: Editions Flammarion

5.4€

Livre

Le Barbier de Séville / Le Mariage du Figaro / La Mère coupable

Réalisé par Pierre-Augustin Caron de BEAUMARCHAIS

6.3€

Livre

Le barbier de Séville

Réalisé par Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

2€

Livre

Voir plus de produits "barbier seville beaumarchais"

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +