Soutien Scolaire Keepschool

Les modaux : must/have to et should/ought

Introduction

Première remarque d'importance: le titre de ce chapitre peut prêter à commentaire. La subtilité du concept de modal en anglais ne nous permet évidemment pas de considérer le verbe français "devoir" comme une traduction des tournures anglaises auxquelles nous l'avons associé. Nous pensons néanmoins qu'il recouvre de nombreuses notions que nous allons rencontrer dans cette leçon: la nécessité (Tu dois faire tes devoirs), l'expression de la probabilité (Il doit arriver à 10 heures) ou encore le conseil (Tu devrais de dépêcher de terminer tes devoirs.). C'est pourquoi ce regroupement nous semblait assez pertinent, et ce pour donner à l'élève francophone des points de comparaison.

1 Les utilisations de MUSTet HAVE TO

1.1 La nécessité : MUST et HAVE TO

Le concept de nécessité est très facile à cerner: il renvoie dans son premier sens à une obligation. Cependant, il y a en anglais une distinction à tenir en compte:

  • La nécessité dépend d'un mouvement de volonté de l'énonciateur, elle est prise de position libre de celui-ci en vue d'agir: on emploiera alors MUST. La phrase française: "Je dois prendre une douche" nous aide à cerner cette notion: ici, je décide de prendre une douche, nul ne m'y pousse: j'introduis la nécessité par un assentiment de ma volonté. L'anglais dira donc I must take a shower.
  • La nécessité est une obligation inhérente au sujet grammatical, elle n'est pas imposée d'elle-même par l'énonciateur: on utilise alors HAVE TO. Remarquons que HAVE TO est un verbe: il exprime donc un constat objectif et ne comporte pas, comme un modal, d'implication personnelle du locuteur. Autre moyen de se souvenir de HAVE TO, mnémotechnique celui-là: la forme se rapproche de have got qui exprime en anglais la possession. Posséder un objet, posséder en propre une obligation: le parallèle est aisé à établir.
  • You have to read this book for your degree signifie que la nécessité de lire le livre n'est pas imposée par la volonté du locuteur mais par une réalité extérieure: l'arrivée de l'examen. Dans You must read this book, au contraire, le locuteur modalise son énoncé: il donne un avis personnel (par exemple "Tu dois lire ce livre car il est fondamental pour ta culture")
  • I must leave, now signifie que j'ai décidé librement de partir, je m'impose volontairement cette nécessité. Peut-être suis-je fatigué, peut-être me semble-t-il plus raisonnable de ne pas m'attarder. Au contraire, dans I have to leave, now je possède en propre cette obligation et elle est extérieure à ma volonté (On m'a par exemple demandé de rentrer pour une heure bien précise)

C'est dans les formes interrogative et négative du présent que nous allons mieux saisir la différence fondamentale entre MUST et HAVE TO.

Si j'emploie MUST NOT, en reprenant ce que nous avons dit précédemment, on exprime une interdiction. En effet, le locuteur s'implique: il marque de sa volonté propre son désir d'imposer quelque chose comme nécessaire et indiscutable. Au contraire, si nous employons DO(ES) NOT HAVE TO, nous exprimons une absence d'obligation inhérente au sujet grammatical. En effet, pour reprendre le parallèle que nous avions mentionné, ce dernier ne possède plus en propre la nécessité de l'action: il n'est plus tenu à cette obligation.

  • The windows must not be opened se traduira judicieusement par "Défense d'ouvrir les fenêtres". Il s'agit d'une interdiction formelle.
  • You do not have to worry exprime bien le fait qu'il ne peut y avoir d'interdiction formelle de se faire du souci: "Tu n'es pas obligé de t'inquiéter car cela n'en vaut pas la peine." On sent bien que You must not worry est à l'évidence une absurdité.

A la forme interrogative, la différence est plus ténue. MUST, interrogeant sur une nécessité, est plus fort que HAVE TO, ce qui est normal vu que l'on convoque la volonté d'une tierce personne. Cette dernière met plus de poids dans l'obligation.

  • Pour souligner cette légère différence, Must I do it ? se traduira par "Dois-je vraiment faire cela ?" tandis que Do I have to do it ? marquera une atténuation "Est-ce que je dois le faire ?"

Naturellement, l'existence de HAVE TO se justifie, outre ces considérations de sens, par la nature modale de MUST et l'absence de forme de prétérit. En effet, HAVE TO servira comme strict substitut à MUST aux autres temps que le présent.

  • On formera le futur ainsi: Will you have to go to trial ?
  • Le passé sera exprimé par: I had to go to the baker's yesterday because there was no bread left.

HAVE TO sera employé derrière tout modal, et ce selon la règle bien connue que l'on ne peut accoler deux modaux: He might have to apologize.

1.2 MUST et la probabilité

Nous avons déjà croisé cette utilisation de MUST dans notre premier chapitre sur les modaux. C'est le degré de certitude positive le plus élevé, son pendant négatif étant cannot. Les verbes français "devoir" et "pouvoir" recouvrent ces mêmes notions de quasi-certitude.

  • It must be true donnera "Cela doit être vrai" tandis que This cannot be true se traduira par "Cela ne peut être vrai".

2 SHOULD et OUGHT TO

Toujours dans ce même souci d'établir un parallèle, bien qu'abusif, avec la langue française, nous pourrons rapprocher les formes SHOULD / OUGHT TO du conditionnel du verbe "devoir" (devrais, devrait, devrions, devriez, devraient).

2.1 Les utilisations de SHOULD

Nous laisserons ici de côté les utilisations particulières de SHOULD que nous avons déjà développées dans le chapitre intitulé "Conditionnel et irréel". Rappelons simplement que SHOULD sert à former, tout comme WOULD, des périphrases à valeur de conditionnel. SHOULD sert en outre à exprimer le subjonctif.

Deux autres utilisations de SHOULD nous intéressent dans le cadre de ce chapitre:

  • SHOULD sert, dans un contexte présent ou futur, à exprimer un conseil. De façon connexe, SHOULD replacé dans le passé par la forme SHOULD HAVE + part. passé, nous renvoie aux notions de regret ou de reproche.
    • You should not drink so much exprime un conseil " Tu ne devrais pas boire autant"
    • You should have been more polite est un reproche: l'interlocuteur, dans une situation passée, a fait preuve d'une impolitesse blâmable: "Tu aurais dû être plus affable"
    • I should have told her my love exprime un regret face à une situation révolue: "J'aurais dû lui dire que je l'aimais".
  • SHOULD peut aussi être associé à une notion de probabilité et sert à désigner ce qui devrait normalement se produire.
    • If their flight is not delayed, they should arrive tomorrow morning. La probabilité du retard étant peu vraisemblable, la situation normale est qu'ils arrivent au moment prévu.

2.2 SHOULD ou OUGHT TO ?

SHOULD et OUGHT TO servent tous deux à traduire soit un conseil, soit un degré de probabilité. Néanmoins, en ce qui concerne leur première utilisation, ils sont différents sur deux points:

  • Sur un plan morphologique, OUGHT TO est le seul modal qui soit suivi s'un infinitif complet.
    • You ought to work a little more.
  • SHOULD renvoie toujours à l'énonciateur, ce dernier s'implique dans le conseil qu'il donne. Au contraire, OUGHT TO renvoie au seul sujet grammatical, c'est-à-dire que le contenu du conseil est détaché du locuteur. OUGHT TO s'utilisera donc pour traduire un conseil qui se réfère à une opinion collective, à un jugement moral ou au sens commun.
    • I think you should stop smoking est un conseil donné en fonction d'un jugement personnel: je m'inquiète du fait que tu fumes, je pense que c'est mauvais pour toi.
    • You ought to stop smoking renvoie plutôt à une opinion communément admise: fumer nuit gravement à la santé. On aurait pu difficilement commencer cette phrase par I think.

SHOULD et OUGHT TO employé comme degrés de certitude sont par contre strictement équivalents.

3 "Devoir" : autres formes courantes

3.1 TO BE TO et HAVE TO

On se gardera de confondre ces deux formes. HAVE TO concerne, nous l'avons vu dans cette leçon, le "devoir" d'obligation. Quant à TO BE TO que nous avons rencontré dans notre chapitre sur le futur, il traduit un fait qui était convenu d'avance ou qui était inscrit dans le destin. Il sert ainsi souvent à exprimer des prévisions rétrospectives. Remarquons enfin qu'on peut aussi exprimer un ordre avec TO BE TO. Cependant, celui-ci n'est pas modalisé (il n'implique pas le locuteur) donc convoque à une autorité supérieure: il a plus de force car l'énonciateur ne met pas simplement en avant son autorité personnelle.

  • We were to meet signifie qu'il était dans notre destin commun de nous rencontrer, c'était prévu d'avance. On traduira par "Nous devions nous rencontrer" ou "Nous étions faits pour nous rencontrer".
  • You are to obey the rules appelle à l'aspect transcendant des règles: y obéir est indépendant du jugement personnel. Au contraire, dans You have to obey the rules, le locuteur a jugé que l'on doit obéir aux règles.

3.2 SHALL et la demande de conseil

SHALL s'emploie pour demander conseil ou encore pour proposer quelque chose, comme nous l'avons déjà vu dans la leçon sur le futur. Le français traduira souvent cette première utilisation de SHALL par le verbe "devoir". Ainsi What shall we do ? correspondra à "Que devons-nous faire ?" (en sous-entendant: "Conseillez nous").

3.3 TO BE BOUND TO

Cette forme est équivalente au prétérit de TO BE TO lorsque cette tournure traduit la fatalité. Ainsi, on dira indifféremment It was to happen ou It was bound to happen.

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in D:\users\stefaniutyn\www2.keepschool.com\httpdocs\lib\class\class.amazon.adv.php on line 206

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +