Soutien Scolaire Keepschool

Forme simple / forme progressive : les autres formes

Introduction

Après avoir pu approcher la réalité de la forme progressive en anglais au travers du couple présent simple / présent progressif, nous allons maintenant étudier les autres formes de progressif existantes. Nous les confronterons aux formes simples (futur, passé) avec lesquelles on est tenté de les substituer lorsque l'on cherche à traduire une phrase française qui le plus souvent occulte des nuances primordiales pour s'exprimer dans un anglais grammaticalement correct.

1 La forme be+ING

Dérivant directement de ce que nous avons vu dans la leçon sur le présent simple / présent progressif, on déduit l'existence du couple infinitif sans TO / be + ING pour chaque verbe anglais. Ces formes s'emploient évidemment après les différents modaux et on les emploie en se référant aux règles que nous avons vues dans la partie I de ce chapitre.

  • What are they doing right now ? They probably must be playing football.
    Afin de comprendre cette construction, il suffit de penser à un équivalent de "probably must" dans un sens de probabilité qui ne soit pas un modal. Prenons par exemple "I am quite sure that".
    On arrive alors à I am quite sure that they are playing football.
    Et on revient bien à l'idée d'une action qui se déroule en ce moment, c'est à dire à une utilisation canonique de progressif.
  • You should not smoke
    Should sert à donner un conseil de portée générale, c'est à dire que l'on énonce une vérité (on sous-entend que fumer nuit à la santé donc qu'il serait mieux pour le bien de notre interlocuteur de ne pas fumer). Dans une approche grammaticale moderne, on dira que le locuteur se distancie de son énoncé, justement pour montrer qu'il ne s'agit pas d'une réaction affective de sa part mais d'un constat qui dépasse sa perception et son opinion: cette phrase a donc une portée morale, elle se réfère à une vérité qui dépasse celui qui la prononce.
  • You should not be smoking
    Cette phrase établit un constat à un instant donné, en fonction d'une situation que le locuteur a repéré et à propos de laquelle il donne son opinion. Par exemple, le fumeur se trouve près d'un réservoir d'essence et fumer peut présenter un danger certain.

Pour terminer cet exemple, il est important de remarquer que dans nos deux derniers cas, l'interlocuteur peut être en train de fumer. Plus qu'une notion de déroulement de l'action au moment présent comme dans notre premier exemple, on se rapproche ici des explications fournies par la nouvelle école de la grammaire anglaise, que nous avons brièvement présentées dans le paragraphe 4 du premier volet de ce chapitre.

Point très particulier, le modal WILL. Nous arrivons alors à la notion de futur simple / futur progressif. Ici, rien de bien nouveau par rapport à ce que nous avons vu précédemment sur la forme be + ING. A l'approche classique qui fait résider l'opposition des deux formes autour de l'aspect duratif, l'approche moderne compètera en ceci que la forme de futur en be + ING sert à une prévision très personnelle du locuteur en fonction de ce qu'il a entendu.

Un point particulier mérite néanmoins d'être souligné. A la première personne du singulier, le futur simple exprime souvent une prise de décision alors que la forme progressive implique un commentaire. En d'autres termes, la forme WILL be + ING sous-entend que la décision a déjà été prise et que le locuteur se contente de réagir affectivement par rapport à elle.

  • Come with me ! I'll show you something ! sous-entend que le locuteur vient de prendre la décision de montrer quelque chose à son interlocuteur.
  • Tomorrow morning, I'll be sailing back to France. signifie que le locuteur ne peut plus rien changer à la situation, il retournera en France inéluctablement demain. Son commentaire peut ainsi, selon le ton, être teinté de regret, de nostalgie, d'impatience, ...

2 Le couple prétérit simple/prétérit progressif

2.1 Morphologie du prétérit simple

Pour la forme affirmative, le prétérit simple se forme en rajoutant le suffixe -ed à toutes les personnes pour les verbes réguliers. En ce qui concerne un certain nombre de verbes anglais, le prétérit se forme de façon irrégulière. Seul un apprentissage de leur liste ou une pratique régulière de l'anglais permettent de les assimiler.

  • Prétérit régulier: to play donne I played / you played / he played /we played / they played
  • Prétérit irrégulier: to think donne I thought / you thought /he thought / we thought / they thought.

Il y a évidemment des particularités orthographiques. Ainsi, il y a redoublement de la consonne finale de l'infinitif sans TO du verbe avant la terminaison -ed dans les mêmes cas que pour la formation du participe présent (voir partie I de cette leçon).

  • On écrira I stopped et parallèlement it rained, I hoped

Notons enfin les deux formes du verbe to be au prétérit: I was / he was opposé à you were / we were / they were

Pour les formes interrogative et négative, on utilise comme au présent l'auxiliaire do + infinitif sans TO mais conjugué à sa forme de prétérit: I did / you did / he did / we did / they did.

Notons les parallèles morphologiques suivants:

John cooks very well John cooked very well
John does not cook very well John did not cook very well
Does John cook very well ? Did John cook very well ?
Présent Prétérit

Terminons enfin en mentionnant la contraction did not en didn't.

2.2 Morphologie du prétérit progressif

La formation du prétérit progressif est extrêmement simple puisqu'il ne suffit de maîtriser que deux bases:

  • la conjugaison de to be au prétérit (alternance entre was et were)
  • la formation du participe présent que nous avons vue dans la partie I

Le verbe to cry donnera:

  • I was crying
  • You were crying
  • He was crying
  • We were crying
  • They were crying

2.3 Utilisation des formes de prétérit : approche classique

Le prétérit simple

Le prétérit simple est le temps par excellence de la narration, c'est à dire qu'il sert à décrire une action passée terminée et clairement définie. Il marque la coupure radicale entre cette action et le moment présent et par là s'oppose à l'aspect perfect (voir la leçon sur le perfect).

En particulier, pour des actions du passé datées, l'utilisation du prétérit simple est automatique.

  • We met yesterday.
  • When I was young, I never needed anyone.
  • The world-famous book 1984 was written in 1948 (noter la forme passive).

On est dans le même cas lorsque l'on emploie des expressions avec un complément construit avec ago

  • We got married six years ago. I came from the USA two months ago.

Si l'on se réfère implicitement ou non à une action bien précise du passé, on utilisera naturellement le prétérit.

  • How long did you wait for me at the station ?
  • When did the French revolution take place ?

Enfin, la notion d'opposition essentielle avec le temps présent permet de donner une coloration particulière au prétérit.

  • I had a leaning for music during my childhood sous-entend que je n'ai plus actuellement de penchant pour la musique, que cette passion est maintenant révolue.
  • I lived in France for five years sous-entend que je vis maintenant dans un autre endroit, que cette époque de ma vie est révolue.
Le prétérit progressif

Le prétérit progressif renvoie toujours à l'idée d'une action en déroulement mais cette fois dans le temps passé. En fait, on saisit le mieux sa nature en l'opposant dans la même phrase au prétérit simple. L'exemple typique est de figurer un action en progression dans le passé par une forme progressive et de faire survenir un fait ponctuel qui va interrompre cette action dans sa durée. Ce fait bien sûr, comme il décrit une action bien précise du passé, sera, en cohérence avec le point précédent, figuré par un prétérit simple.

Deux exemples analysés devraient permettre d'éclairer notre propos:

  • I was deeply sleeping when someone knocked at my door

Bien sûr, le fait de dormir est une action considérée dans sa durée, une action en déroulement alors que le fait de toquer à la porte est un fait quasi instantané, bien délimité qui va interrompre mon sommeil.

  • What were you doing the first time you saw her ?

Un petit "truc" que nous avions vu dans la partie I sur le présent va nous permettre d'illustrer de façon différente cet exemple somme toute très proche du précédent. Traduisons la phrase par: "Qu'étais-tu en train de faire la première fois que tu l'as vue ?", traduction maladroite, certes, mais qui restitue bien l'opposition durée / fait bref interrompant l'action.

De la même manière que le présent progressif, le prétérit progressif va servir pour des descriptions au passé, ce qui recouvre une des valeurs de notre imparfait français.

  • Many people were sitting on the grass (Beaucoup de gens étaient assis sur l'herbe).
  • She was wearing a blue hat. (Elle portait un chapeau bleu)

2.4 Prétérit simple et progressif : aperçu de l'approche moderne

Afin de ne pas compliquer la compréhension des règles précédemment énoncées qui permettent de trancher dans la quasi-totalité des cas qui se présentent à nous, nous n'allons pas nous attarder sur l'approche de la nouvelle grammaire anglaise. Mentionnons simplement que le progressif prend son sens particulier dans une relation de dépendance avec le prétérit simple et ce dans un contexte de subordination hiérarchique. Il prend alors cette valeur explicative du fait précis, du constat mentionné au prétérit simple, valeur que nous avions déjà rencontrée dans l'analyse du couple présent simple / présent progressif.

  • It was impossible to go further. Strikers were blocking all the roads to Paris.

Ici, le progressif prend bien une valeur explicative plus qu'une valeur durative; on pourrait rendre ceci par la traduction "Il était impossible de continuer. Les grêvistes bloquaient en effet toutes les routes vers Paris".

3 Perfect simple et perfect progressif

Ce point de grammaire couple deux notions d'aspect des verbes anglais: l'aspect progressif et l'aspect parfait. Nous aborderons donc ce point relativement délicat dans notre leçon sur la forme perfect des verbes.

Ces produits peuvent vous intéresser :

On aime la F.M. Volume 3

Réalisé par H Cube

23.3€

Livre

On aime la F.M. Volume 3

Réalisé par Marie-Hélène Siciliano

19.35€

Livre

Allégories

Réalisé par Tristan Murail

47€

Livre

Voir plus de produits "forme simple forme progressive les autres formes"

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +