Soutien Scolaire Keepschool

Les conjonctions de subordination

1 Les subordonnées temporelles

1.1 La simultanéité

a) ALS = quand, lorsque

ALS s'emploie

  • au passé
  • pour des actions qui n'ont eu lieu qu'une fois.
  • Als ich noch jung war, mußte ich noch nicht so viel arbeiten : Quand j'étais encore jeune, je ne devais encore travailler autant. (la période de jeunesse, même longue, est un fait unique).

Als s'emploie avec le même sens au présent historique.

  • Als die Allierten 1945 Berlin teilen, ahnt keiner, daß diese Teilung 40 Jahre dauern wird : Quand les Alliés partagent Berlin en 1945, personne ne soupçonne que cette division va durer 40 ans.

Anaphorisation : Lorsque les éléments de la subordonnée sont déjà connus, on peut l'anaphoriser par :

  • DAMALS=jadis
    • Die Allierten teilten 1945 Berlin.
    • Damals ahnte niemand, daß diese Teilung 40 Jahre dauern würde.
    DAMALS s'emploie quand il s'agit de faits antérieurs à la narration.
  • DA=alors
    • Ich ging noch zur Schule : J'allais encore à l'école
    • Da fuhr ich zum ersten Mal nach Deutschland : C'est alors que j'allai pour la première fois en Allemagne.
    DA s'emploie lorsque les faits évoqués font partie du récit.
b) WENN = quand, lorsque

WENN s'emploie

  • au passé
  • pour désigner une action qui a lieu à plusieurs reprises.
  • Jedes Mal, wenn das Wetter schlecht war, brachte meine Mutter mich zur Schule : Chaque fois que le temps était mauvais, ma mère m'amenait à l'école.

La distinction ALS / WENN est comparable à l'emploi du passé simple / imparfait en français.

WENN s'emploie -au présent et au futur- sans distinguer entre action unique et action répétitive. Son sens est alors très proche de la condition (si)

  • Wenn das Gewitter vorbei ist, gehe ich spazieren : Quand l'orage sera terminé, j'irais faire une promenade.
  • Jedes Mal, wenn ich viel Arbeit habe, gehe ich spät zu Bett : Chaque fois que j'ai beaucoup de travail, je me couche tard.

Anaphorisation :

  • DANN=alors
    • Dann gehe ich spazieren.
    • Dann gehe ich spät zu Bett.
c) SOBALD = dès que
  • Sobald das Wetter wieder schön ist, gehen wir spazieren : Dès que le temps sera de nouveau beau, nous ferons une promenade.
d) SOOFT = aussi souvent que, à chaque fois que
  • Sooft ich diesen Film sehe, muß ich weinen : A chaque fois que je revoie ce film, je pleure.
e) WÄHREND = pendant que
  • Während die Kinder noch schlafen, bereitet die Mutter das Frühstück vor : Pendant que les enfants dorment encore, la mère prépare le petit-déjeuner.

Si la construction le permet (même sujet pour les deux verbes) WÄHREND peut se traduire par EN + participe présent.

  • Während ich meinem Vater beim Basteln zuschaue, lerne ich viel : En regardant mon père bricoler, j'appris beaucoup.

Anaphorisation :

  • WÄHRENDDESSEN, MITTLERWEILE, INZWISCHEN = pendant ce temps
    • Währenddessen bereitet die Mutter das Frühstück vor.
f) BEIM + infinitif = en + participe présent

BEIM + infinitif s'emploie pour indiquer la simultanéité de deux actions, lorsque le verbe de la subordonnée n'a pas de complément.

  • Der alte Mann schlief beim Fernsehen ein : Le vieil homme s'endormit en regardant la télévision.

Anaphorisation :

  • DABEI = ce faisant
    • Der alte Mann sah fern und schlief dabei ein : Le vieil homme regardait la télévision et ce faisant s'endormit.

1.2 Antériorité / postérité

Les conjonctions BEVOR et NACHDEM s'emploient toujours avec un verbe conjugué.

  • Avant de partir je débarrasse la table : Bevor ich wegehe, decke ich den Tisch ab.
a) BEVOR (ou EHE)=avant que

BEVOR s'emploie avec l'indicatif.

  • Bevor der Besuch kommt, muß ich aufräumen.

Anaphorisation :

  • ZUERST, ERST=d'abord
    • Zuerst muß ich den Tisch aufräumen.
b) NACHDEM=après que

Comme en français après " après que ", NACHDEM s'emploie avec l'indicatif.

On doit respecter avec NACHDEM la concordance des temps

  • Principale / Subordonnée
  • Présent / parfait
  • Prétérit / plus-que-parfait
  • Futur / futur antérieur
  • Nachdem ich einen Monat in Deutschland verbracht hatte, konnte ich viel besser Deutsch : Après avoir passé un mois en Allemagne, je parlais beaucoup mieux l'allemand.

Anaphorisation :

  • DANN=ensuite
    • Dann konnte ich viel besser Deutsch : Ensuite je parlais beaucoup mieux allemand.

1.3 La durée

a) SEIT, SEITDEM=depuis que
  • Seit du gekommen bist, hat sich viel geändert : Depuis que tu es arrivé, beaucoup de choses ont changé.

Anaphorisation :

  • SEITDEM, SEITHER=depuis (lors)
    • Seither haben wir viele Freunde : Depuis nous avons beaucoup d'amis.
b)BIS=jusqu'à ce que
  • Wir bleiben in dem Geschäft, bis der Regen aufhört : Nous restons dans le magasin jusqu'à ce que la pluie cesse.

Anaphorisation :

  • BIS DAHIN=d'ici là
c) SOLANGE=tant que
  • Solange du deine Aufgaben nicht gemacht hast, darfst du nicht fernsehen : Tant que tu n'auras pas fait tes devoirs, tu n'auras pas le droit de regarder la télévision.

2 Les subordonnées de cause, de conséquence et de but

2.1 Cause

  • WEIL=parce que
    • Er geht zum Arzt, weil er krank ist : Il va chez le médecin parce qu'il est malade.
  • DA=comme, puisque
    • Da er krank ist, geht er zum Arzt : Comme il est malade il va chez le médecin.
    Anaphorisation :
    • DESHALB, DESWEGEN, DARUM=c 'est pourquoi / c'est la raison pour laquelle / donc
      • Er ist krank. Deswegen geht er zum Arzt. : Il est malade. C'est pourquoi il va chez le médecin.
  • ZUMAL=d'autant que
  • UM SO MEHR=d'autant plus que

2.2 But

  • DAMIT=pour que, afin que
    DAMIT s'emploie lorsque le sujet de la principale et celui de la subordonnée sont différents.
    • Ich habe Ferienfotos mitgebracht, damit du sie dir ansiehst : J'ai apporté des photos de vacances pour que tu les regardes.
    Après DAMIT on emploie l'indicatif.
  • UM ZU=pour + infinitif / afin de + infinitif
    UM ZU s'emploie lorsque la principale et la subordonnée ont le même sujet.
    • Um gute Noten zu bekommen, muß man regelmäßig arbeiten : Pour obtenir de bonnes notes il faut travailler régulièrement.
    Anaphorisation :
    • DAZU=pour cela, à cet effet, dans ce but
      • Ich will gute Noten bekommen. Dazu arbeite ich regelmäßig. : Je veux obtenir de bonnes notes. Dans ce but, je travaille régulièrement.

2.3 Conséquence

  • SO Daß=si bien que
    • Ich bin zwei Wochen lang krank gewesen, so daß ich jetzt viel aufholen muß : J'ai été malade deux semaines si bien que je dois maintenant beaucoup rattraper.
  • SO + adjectif, DAß=si … que
    • Der Film war so traurig, daß alle Zuschauer weinen mußten : Le film était si triste que tous les spectateurs étaient en pleurs.
  • SOVIEL + substantif, DAß=tellement … que
    • Ich habe soviele Freunde, daß ich sie nicht alle auf einmal einladen kann : J'ai tellement d'amis que je ne peux pas tous les inviter en une fois.
  • SOLCH + substantif, DAß=tel … que
    • Der Dieb fuhr mit einer solchen Geschwindigkeit davon, daß die Polizisten ihn nicht einholen konnten : Le voleur s'échappa en voiture à une telle vitesse, que les policiers ne purent le rattraper.
  • ZU …, ALS DAß + subjonctif II=trop … pour que
  • ZU …, UM … ZU + infinitif=trop … pour infinitif
    Ces deux structures s'emploient pour indiquer que l'action exprimée dans la subordonnée est la conséquence d'un excès qui est indiqué dans la principale.
    • Die Matheaufgabe ist zu schwer, als daß du sie allein machen könntest : Le devoir de mathématique est trop compliqué pour que tu puisses le résoudre tout seul.

3 La concession

La concession consiste à affirmer deux faits qui normalement s'excluent mutuellement.

  • Il pleut. On ne va pas se promener.
  • Concession : Bien qu'il pleuve, je vais me promener.

Les conjonctions introduisant des subordonnées de concession régissent rarement l'indicatif, contrairement au français qui impose le subjonctif

3.1 Constructions subordonnées

  • OBWOHL, OBGLEICH, OBZWAR ou OBSCHON=bien que
    Ces deux conjonctions ont le même sens. Elles sont suivies d'un indicatif.
    • Obwohl er krank ist, geht er arbeiten : bien qu'il soit malade, il va travailler.
    OBWOHL est le plus souvent utilisé.
    Anaphorisation :
    • TROTZDEM=malgré tout, DOCH= cependant

3.2 Propositions juxtaposées

a) constructions avec AUCH

Attention ! Une proposition subordonnée concessive incluant AUCH est suivie d'une proposition principale simplement juxtaposée. Dans cette principale, le noyau est en deuxième position après le premier groupe fonctionnel.

Was du auch machst, es gelingt dir nicht : quoi que tu fasses, tu ne réussit pas. AUCH, qui peut être renforcé par IMMER ou NOCH, peut combiner avec différents autres mots sur lesquels portent la concession :

  • WAS … AUCH : quoi que
  • WER … AUCH : qui que
  • WIE … AUCH : de quelque façon que
  • WENN … AUCH, SOGAR WENN, SELBST WENN : quand bien même, même si
  • WO(HIN) … AUCH : où que
  • préposition … AUCH

Noter l'expression : WIE DEM AUCH SEI : quoi qu'il en soit

b) construction avec MÖGEN MÖGEN peut renforcer les structures citées au dessus.
  • Wie er es auch immer versuchen mag, es gelingt ihm nicht : Quelle que soit la manière dont il s'y prenne, il n'y arrive pas.

MÖGEN + AUCH ( ou + IMMER ou NOCH) peuvent aussi s'employer seuls pour marquer la concession.

  • Du magst auch so schreien, ich bleibe hier : Tu as beau crier, je reste ici.
c) construction avec OB … OB : que … que …
  • Ob es schneit, ob es friert, ich fahre weg : Qu'il neige ou qu'il gèle, je pars.

4 Les subordonnées de manière

4.1 WIE = comme, ainsi que

  • Ich bleibe zu Hause, wie ich es meinen Eltern versprochen habe : Je reste à la maison comme je l'ai promis à mes parents.

4.2 SOFERN ou INSOFERN=dans la mesure où

  • Ich werde die Theaterkarten bestellen, sofern das Stück noch gespielt wird : Je vais commander les places de théâtre dans la mesure où la pièce est encore jouée.

4.3 OHNE … ZU= sans + infinitif, OHNE … DAß= sans que

OHNE … ZU s'emploie lorsque le sujet des deux propositions est le même.

  • Ich bin zwei Stunden gelaufen, ohne eine einzige Pause zu machen : J'ai couru deux heures sans faire une seule pause.

OHNE … DAß s'emploie lorsque les propositions ont des sujets différents.

  • Der Vater kaufte den Kindern die Weihnachtsgeschenke, ohne daß diese es merkten : Le père acheta les cadeaux de Noël aux enfants sans que ceux-ci le remarquent.

4.4 ANSTATT … ZU + infinitif=au lieu de

  • Du solltest arbeiten, anstatt den ganzen Tag herumzulungern : tu devrais travailler au lieu de traîner toute la journée.

4.5 INDEM=en + participe présent

Le sujet des deux propositions doit être le même. La subordonnée indique la façon dont se réalise l'action de la principale.

  • Indem du noch dich so benimmst, schadest du uns allen : En te comportant, ainsi tu nous nuis à tous.

Remarque : autres possibilités d'exprimer la manière " en + participe présent " :

  • UND … DABEI indique la simultanéité
    • Er überreichte mir das Geschenk und lächelte dabei : Il me donna le cadeau en souriant.
  • AN + verbe indiquant un moyen de déplacement (laufen, radeln, fahren, …)
    • Er kam angelaufen : Il arriva en courant.
  • Participe I : radical de l'infinitif + end
    • Der Schüler kam weinend zurück : L'élève revint en pleurant.

Attention à la comparaison irréelle!

4.6 ALS OB, ALS WENN…

ALS OB, ALS WENN … verbe au subjonctif II, ALS + verbe au subjonctif= comme si

Avec ALS OB on emploie obligatoirement le subjonctif II.

  • Das Kind tut so, als ob es nichts gemacht hätte : L'enfant fait comme s'il n'avait rien fait.

Comme pour WENN=si en français on peut supprimer WENN=OB en allemand.

Le noyau verbal occupe la place de la conjonction supprimée.

  • Das Kind tut so, als hätte es nichts gemacht.

Il est alors possible d'utiliser le subjonctif I.

  • Das Kind tut so, als habe es nichts getan.

Comme pour dans la plupart des situations, l'emploi du subjonctif I est un problème de niveau de style.

5 Les subordonnées de conditions et divers

5.1 Condition

a) WENN=si
  • Wenn das Wetter schön ist : Si le temps est beau

Si la condition n'est pas réalisable, on emploie le subjonctif II.

  • Wenn das Wetter schön wäre : Si le temps était beau

Dans les subordonnées introduites par WENN, on évite dans une langue relevée d'employer les formes de remplacement avec würde + infinitif, même si la forme du subjonctif II à employer est ambiguë.

  • Wenn du mich begleitetest, könnten wir schneller fertig sein. Et non Wenn du mich begleiten würdest, könnten wir schneller fertig sein.

Anaphorisation :

  • DANN=alors
    • Dann könnten wir spazierengehen : Alors nous pourrions aller nous promener.

Suppression de WENN
On peut supprimer la conjonction WENN :

  • le noyau verbal de la subordonnée occupe la place de WENN.
  • la principale est introduite par SO ou DANN et le noyau verbal vient immédiatement ensuite.
  • Ist das Wetter jetzt schön, so können wir spazierengehen.
  • Wäre das Wetter schön, dann könnten wir spazierengehen.
b) FALLS=au cas où
  • Falls der Regen aufhört, können wir spazierengehen : Au cas où la pluie s'arrête nous pourrons nous promener. Les particularités de construction de WENN sont aussi valables avec les subordonées introduites par FALLS.

Anaphorisation :

  • IN DIESEM FALL=dans ce cas
    • In diesem Fall können wir spazierengehen : Dans ce cas nous pouvons aller nous promener.

5.2 Restriction

Le locuteur limite la portée de son affirmation :

  • NUR Daß=sauf que
    • Ich hätte gern geholfen, nur daß ich die Situation nicht kenne : J'aurais bien aidé sauf que je ne connais pas la situation.
  • ES SEI DENN, DAß : à moins que
    • Die ganze Ernte ist verloren, es sei denn, daß es bald regnet : Toute la récolte est perdue à moins qu'il ne pleuve bientôt.

5.3 Opposition

  • WÄHREND=tandis que ; alors que
    Il ne s'agit pas ici de la relation temporelle, mais d'une proposition relative adversative opposant les deux actions.
    • Manche Schüler lernen das ganze Jahr hindurch, während andere nur kurz vor dem Exam pauken : Certains élèves apprennent durant toute l'année, alors que d'autre ne bachottent que juste avant l'examen.

5.4 Proportionnalité

a) JE NACHDEM, WIE ; JE NACHDEM, OB: selon que
  • Je nachdem wie es dir geht : Selon ton état
b) JE + comparatif ou MEHR, DESTO + comparatif ou MEHR

Voir chapitre sur le comparatif

Ces produits peuvent vous intéresser :

Voir plus de produits "les conjonctions subordination"

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +