Soutien Scolaire Keepschool

La République romaine

Selon les écrits, en 509 avant notre ère, les Romains auraient chassé les rois étrusques qui gouvernaient Rome et fondé leur république. Pendant plus de deux siècles, des luttes très dures vont avoir lieu dans Rome. C’est dans ces conditions que la république va s’installer et dynamiser Rome pour la transformer en phare du monde méditerranéen.

Ainsi de quelles manières la république s’est-elle installée et de quelles façons a-t-elle perduré ?

1 La naissance de la République

a)Patriciens et Plébéiens

A Rome deux groupes sociaux animaient la politique, mais un groupe détenait une supériorité de l’autre. En effet, les patriciens sont les descendants des plus anciennes et des plus riches famille de Rome, et seuls les patriciens ont accès à la magistrature. Les magistrats sont ceux qui gouvernent la cité. Quant aux plébéiens, ceux qui ne sont pas patriciens comme les commerçants, les artisans qui s’installent et travaillent à Rome. Or, la définition de la république est « res publica », ce qui veut dire : la chose publique. Par conséquent, c’est le système politique dans lequel le gouvernement appartient aux citoyens. En somme Rome a installé un régime politique qui loin d’englober l’ensemble des citoyens en exclut. D’où une révolte qui gronde au sein de Rome.

b) La révolte de la plèbe

Par les écrits d’un historien romain : Tite-Live, on a connaissance de ce que l’on appelle la révolte de la plèbe en –494 avant notre ère. Les plébéiens s’opposent aux patriciens, en refusant de se battre pour Rome. En effet, les plébéiens souhaitent être considérés comme les égaux des patriciens.

Tite-Live décrit le soutien de la population envers la plèbe qui dit « qu’on ne se moquera pas plus longtemps de la plèbe ; on ne trouvera plus un seul soldat si l’Etat ne tient pas ses engagements ; il faudra rendre la liberté à chaque individu avant de lui donner des armes ; ils veulent combattre pour leur patrie, pour leurs concitoyens, et non pour leurs maîtres. » . Les plébéiens accèdent à cette égalité des rôles.

Les débuts de la république sont marqués par une guerre civile qui oppose patriciens et plébéiens. L’égalité entre plébéiens et patriciens est déclaré, mais cela suffit-il à créer une véritable égalité entre citoyens.

2 La république en action

a)Les institutions

Au IIIème siècle avant notre ère, les institutions de la république sont fondées.

Les citoyens (patriciens et plébéiens) élisent les Comices qui sont les assemblés du peuple. Les comices se divisent en deux :

  • les comices centuriates (les plus riches)
  • les comices tributes (les plus pauvres)

Les comices votent les lois et la guerre. Ils élisent les magistrats qui administrent la république et proposent des lois. Chaque poste est occupé par deux magistrats :

  • les deux consuls sont assistés de prêteurs (justice), d’édiles (police et administration) et de questeurs (finances).
  • les deux censeurs, également des magistrats s’occupent du recensement.
  • les tribuns défendent les intérêts des Plébéiens les plus pauvres.

Les magistrats peuvent nommer un dictateur, en cas de crise grave , il a tous les pouvoirs pour une durée de six mois.

Les magistrats nomment 300 magistrats , qui siègent à vie, au sénat. Le rôle des sénateurs étant de surveiller les finances, la religion ainsi que les affaires étrangères. Le sénat donne également son avis sur les décisions des magistrats et fait appliquer les lois.

b) Les marqueurs de la République dans la cité

Quand les voyageurs se promenaient dans Rome, des bâtiments symbolisaient la république, c’est que l’on appelle des marqueurs. En effet, dans des cartouches était proclamée la devise de Rome : « Sénatus Populusque Romanus »ou « SPQR » qui sont les initiales de la définition : « le Sénat et le Peuple romain » afin de montrer à tous, l’équilibre des trois pouvoirs.

D’autre part, le Forum romain qui est une vaste place publique où se rencontrent les Romains est un centre de la vie politique, religieuse et économique.

Le Forum est enserré entre deux collines : le Capitole et le Palatin. Cette vaste place a été assaini par un égout car des marais occupaient l’endroit.

Les comices se réunissent dans un bâtiment construit à cet effet sur le Forum ainsi que le sénat qui siège dans la curie.

Le Forum concentre donc les marqueurs de la république et s’enrichira peu à peu de nombreux bâtiments politiques mais aussi religieux comme le temple de Saturne qui accueille le Trésor Public.

Si les plébéiens obtiennent l’égalité des droits avec les patriciens car ils peuvent être élus aux différentes magistratures et entrer au Sénat, il n’en demeure pas moins une profonde inégalité. En effet, les citoyens les plus riches ont la véritable majorité car ils votent en premier lors des Comices et l’on arrête le vote lorsque la majorité est atteinte. Ainsi, la république romaine n’est pas si égalitaire que ce qu’il en paraît. Mais par les marqueurs, on peut consentir au fait que la participation à la république demeure dynamique. Cette république est viable par l’union des citoyens avec le pouvoir, mais également et surtout par la fidélité de l’armée au régime.

3.L’armée romaine : le ciment de la république

a)Une armée de citoyens

L’armée romaine est la garantie du succès de Rome .L’organisation de l’armée impressionne car elle est très organisée. A partir du Vème siècle avant notre ère, tous les citoyens de 17 à 60 ans étaient mobilisables. Seuls ceux qui ne possédaient rien échappaient au service militaire , car on admettait qu’un bon soldat l’était quand il avait lui-même un champ ou une maison à défendre.

Mais seuls les plus riches avaient un armement complet pour se défendre.

A la fin du IIème siècle, le consul Marius en 107 avant notre ère modifie le recrutement des soldats. En effet, le Sénat s’étant opposé à une levée de troupes, Marius décide d’appeler tous les volontaires, et notamment les plus pauvres qui ne pouvaient servir l’armée, du fait d’un défaut d’argent.

Salluste, auteur romain en fait le récit dans La Guerre de Jugurtha et montre l’enthousiasme de la plèbe pour s’engager aux côtés de Marius.

b) L’armée sur le terrain

L’armée romaine en campagne demeure très organisé. Lors des combats elle est en ordre de bataille. Au combat les soldats de la légion sont rangés sur trois rangs :

  • le premier rang est constitué des plus jeunes
  • le deuxième des hommes d’âge mûr
  • le troisième des légionnaires les plus expérimentés.

Sur les flancs de la troupe, l’armée pouvait être complété par des alliés et des mercenaires. Ces derniers sont des combattants engagés dans une armée pour de l’argent, ils peuvent être étrangers.

Dans leur vie quotidienne, les soldats cohabitent dans un camp construit par eux-mêmes. Le camp est structuré avec des postes de garde aux entrées, un fossé est creusé devant une palissade qui circonscrit le camp. A l’intérieur, des tentes abritent les soldats, au centre du camp un autel est dressé et près de lui se trouve le Consul qui dirige le camp, entouré des tentes des officiers.

Ce plan demeure à l’identique et à chaque déplacement de la troupe, l’armée reconstruit un camp.

L’armée est le symbole de la république romaine, à son service et pour sa survie, les soldats la servent.

L’armée romaine est un outil de citoyenneté tant à Rome qu’à l’extérieur car elle éblouit par sa force de sa structure. Elle assoit la république et son régime, elle la consolide et défend ses intérêts.

La république romaine connaît des débuts difficiles, puisqu’elle nait lors d’une guerre civile. Ses institutions se veulent équilibrés mais les citoyens riches demeurent privilégiés car ils ont la primauté de passage lors de vote dans les Comices. Seuls, les riches accèdent à la carrière des honneurs et au Sénat par l’exercice de la magistrature. Rome est donc dirigé par une aristocratie sénatoriale : la fondation de la république ne garantit donc pas l’égalité entre les citoyens. Mais l’armée romaine avec la réforme de Marius est un outil pour accéder à l’égalité, même si les plus riches sont aux commandes.

Pendant un temps ce régime a bien fonctionné jusqu’à la venue d’Octave qui mettra en place l’Empire.

Ces produits peuvent vous intéresser :

La République romaine

Réalisé par Christophe Badel

15.5€

Livre

Nouvelle histoire de l'antiquité, tome 7 : La République romaine

Réalisé par Jean-Michel David

8.8€

Livre

La République romaine: 133-44 av. J.-C.

Réalisé par Janine Cels Saint-Hilaire

19.9€

Livre

La République romaine

Réalisé par François Hinard, Que sais-je?

9€

Livre

La Republique Romaine

Réalisé par Badel Christophe

16€

Livre

Voir plus de produits "republique romaine"

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +