Soutien Scolaire Keepschool

L’évolution de la Vème république

La Vème république est créée par de Gaulle en Octobre 1958. Cette république est un régime présidentiel qui vise à stabiliser la France et à la relancer économiquement. Ce but atteint entre 1958 et 1974. mais cette dernière année est un tournant car la cris pétrolière rejaillit sur les sociétés développés .

Quelles sont donc les conséquences de la crise et quelles sont les évolutions depuis 1974 ?

1) Le pouvoir politique

a) Les alternances

En 1974, Valéry Giscard d’Estaing est élu président. Or, depuis 1958 c’est la première fois qu’un président n’est pas Gaulliste depuis 1958. En 1981, François Mitterrand, socialiste, est élu : c’est ce que l’on appelle la première alternance politique . Mitterrand est réélu en 1988 , il est donc resté 14 ans au pouvoir, soit plus longtemps que le général. L’élection de Jacques Chirac en 1995 provoque une autre alternance à droite, il est réélu en 2002. Il modifie la durée de la fonction de président en la faisant passer de 7ans à 5 ans. Nicolas Sarkozy est élu président en mai 2007, le gouvernement demeure à droite.

Il peut arriver que le Président élu se trouve face à une Assemblée nationale d’opposition. Le président a la possibilité de dissoudre l’Assemblée pour provoquer de nouvelles élections législatives et modifier la majorité. Mitterrand utilisera cette mesure prévue par la constitution en 1981 et 1988.

b) La cohabitation

Par trois reprises, le président de la République et la majorité parlementaire sont issus de deux camps opposés, c’est ce que l’on appelle la cohabitation. Les périodes de cohabitation ont été récurrentes : de 1986 à 1988, de 1993 à 1995, de 1997 à 2002. La cohabitation apporte des revirements politiques. Ainsi, lors de la cohabitation de 1986, le gouvernement de droite mène une politique de privatisation (passage de la direction d’Etat à celle privée), qui est à l’opposé de l’action du gouvernement précédent de gauche.

Le partage du pouvoir se met en place : le président domine la vie politique étrangère et le gouvernement mène la politique intérieure.

La cohabitation ne nuit pas pour autant à l’avancée européenne, puisqu’en 1992, on adopte le traité de Maastricht.

2) La société française

a) L’importance du droit

Les droits aux personnes deviennent importants. En effet, en 1967, on légifère sur la contraception et on autorise l’avortement par la loi de Simone Veil en 1975. On avance donc dans les progrès humains pour la femme. De même, l’âge de la majorité est abaissé à 18 ans au lieu de 21 ans. De même, on constate que peu de femmes participent à la vie politique, on « favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et aux fonctions électives » par la loi de 1999-2000.

En 1981, les députés votent l’abolition de la peine de mort proposé par Badinter, à une très large majorité.

L’augmentation du nombre de divorces et l ‘évolution des mentalités font augmenter le nombre de couples non mariés et de familles mono- parentales ou recomposés. En 1999, le Pacte Civil de Solidarité, instaure un contrat d’union entre deux personnes hors mariage.

Le droit social avance donc à partir de 1974. Mais qu’en est-il dans le travail ?

b) L’importance du travail

En 1981- 1982, on favorise les salariés par une grande réforme sociale. La loi des 39 heures de travail hebdomadaire, la cinquième semaine de congés payés, la retraite à 60 ans sont instaurés. Pour lutter contre le chômage, le gouvernement Jospin instaure les 35 heures de travail hebdomadaire en 2000.

Les droits des femmes au travail sont solidifiés. Depuis seulement 1965, elles peuvent exercer un métier ou ouvrir un compte en banque sans l’autorisation de leur mari. En 1972, on affirme le principe du salaire égal pour un travail égal. En 1983, une loi interdit toute discrimination professionnelle en raison du sexe.

Les exclus sont mieux pris en charge avec la création en 1988, du RMI qui est le Revenu Minimum d’Insertion. Depuis 1999, la Couverture maladie universelle (CMU) garantit à tous l’accès aux soins gratuits.

La deuxième partie de la Vème république à partir de 1974, consolide la partie sociale qui avait auparavant été négligée. Cette Vème république favorise également la culture avec l’indépendance des médias en 1982 et un meilleur accès à la culture. Cette évolution sociale et culturelle amène la société française à évoluer vers une société de loisirs qui est renforcée par la baisse du temps de travail. L’Etat finance de gros projets comme la Bibliothèque Nationale qui devient un important centre de recherche. Mais si la société évolue socialement, il ne faut pas pour autant négliger la montée des extrêmes dans le domaine de la politique. En effet, le danger existe comme l’accès à l’extrême droite au second tour des élections présidentielles en 2002. Il ne faudrait pas que la société de loisirs s’endorment sur ses acquis et oublient les dangers de l’extrémisme de droite.

Ces produits peuvent vous intéresser :

Voir plus de produits "evolution veme republique"

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +