Soutien Scolaire Keepschool

L’attitude des Français pendant la guerre

Les français subissent l’occupation depuis Juin 1940. Les Allemands par la guerre éclair ont su s’imposer. Pétain qui est le chef du gouvernement français signe l’armistice et se justifie dans une allocution radio le 17 juin 1940. Mais, un opposant à Londres, le 18 juin 1940 appelle à résister à l’occupant.

Les français pourront dorénavant choisir entre la collaboration et l’occupation. Quel va être leur choix ?

1) L’attitude des français pendant la guerre

a) La France de Vichy

Le nouveau gouvernement est formé par le maréchal Pétain et signe l’armistice imposé par les Allemands à Rethondes, le 22 juin 1940. Le gouvernement s’installe en zone libre à Vichy . La majorité parlementaire vote les pleins pouvoirs à Pétain le 10 juillet 1940.

La troisième république est suspendue, « l’Etat français » est instauré.

Le régime de Vichy est marqué par la personnalisation du pouvoir. Pétain exerce un pouvoir personnel qui contrôle toutes les strates de l’Etat. Les partis politiques et syndicats sont interdits.

La devise de ce régime est : « Travail-Famille-Patrie ». Le maréchal Pétain met en place la « Révolution nationale » qui doit relever le pays après la débâcle et le Front Populaire. La propagande est diffusée au sein des écoles et lors des manifestations publiques.

b) La collaboration

La rencontre entre Pétain et Hitler à Montoire en octobre 1940, inaugure la collaboration entre l’Etat français et le Reich . Pétain veut garantir à la France une place dans la nouvelle Europe.

La main d’œuvre est d’abord encouragée à travailler en Allemagne puis contrainte par le STO. Le STO est le service du travail obligatoire. La main d’œuvre française est mise au service de l’Allemagne par l’Etat français. Les forces de l’ordre participent aux rafles organisées par les préfets. Par ailleurs, des volontaires servent sous l’uniforme allemand sur le front de l’Est.

En 1940, les juifs perdent leurs droits de nationalité française. Les autorités organisent l’internement et la déportation de 75 000 juifs français et étrangers.

2) La résistance

a) Les mouvements de résistance

Peu nombreux sont ceux qui vont refuser dans un premier temps l’occupation en 1940. Les premiers actes de résistance sont surtout la distribution de tracts , passer illégalement la ligne de démarcation. En exil à Londres, le général de Gaulle lance un appel à résister le 18 juin 1940. De Gaulle ne peut compter que sur le ralliement de quelques territoires de l’empire colonial et des volontaires qui ont rejoint Londres. Avec eux, De Gaulle organise les Forces Françaises libres (FFL) qui remportent leur première victoire en Libye.

Des réseaux clandestins se forment , réunissant leurs membres par affinités politiques. L’adhésion des communistes après l’invasion de l’URSS puis celle des réfractaires au STO viennent grossir les rangs de la résistance du maquis qui est le refuge clandestin servant de lieu de repli et d’hébergement pour les résistants.

La résistance intérieure mène un combat sans relâche contre l’occupant, en représailles, la Milice et la Gestapo exécutent des milliers d’otages innocents.

b) L’unification et la victoire

Après l’occupation de la zone sud par les Allemands en novembre 1942, les effectifs des maquis grandissent et le France Libre renforce ses liens de résistance intérieure. La radio britannique BBC diffuse à leur destination des messages codés informant d’une livraison d’arme par parachutage, transmettant un ordre de sabotage.

Jean Moulin est chargé par De Gaulle comme chef et prépare la restauration de la République. Les forces Françaises de l’intérieur (FFI) participent très activement à la libération du territoire en 1944 par des sabotages et le déclenchement d’insurrections.

La France sous l’occupation a été majoritairement soumise dans les premiers temps de la guerre. Mais l’incapacité du gouvernement et surtout son adhésion à l’idéologie nazie comme le prouve la rafle du Vel d’Hiv exacerbe de plus en plus les français qui rejoignent les rangs de la Résistance. Tout s’accélère lorsque les Etats-Unis s’engagent dans le conflit et débarquent sur les plages de Normandie. Mais c’est par la résistance organisée que la France sera acceptée dans les négociations comme pays allié et non collaborateur.

Ces produits peuvent vous intéresser :

Les Catholiques français pendant la Grande Guerre

Réalisé par Jacques Fontana

51€

Livre

Voir plus de produits "attitude des francais pendant guerre"

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +