Soutien Scolaire Keepschool

Présentation physique et humaine des Etats-Unis

Les États-Unis disposent d’un vaste territoire et d’une population nombreuse, qui constituent une des bases de leur puissance économique. Malgré certaines faiblesses, les trois secteurs de l’économie sont très performants.

Quelques chiffres

Superficie : 9,5 millions de km2 (presque 20 fois la France).

Population : 273 millions d’habitants (3e rang mondial).

Urbanisation : 80 % des Américains vivent en ville (un des plus forts taux d’urbanisation au monde), dont 50 millions d’habitants dans la mégalopole du nord-est.

Définitions

Minorité ethnique : Désigne une population d’une origine différente de celle de la majorité de la population d’un pays. Ex. : les Noirs constituent une minorité ethnique aux États-Unis.

Secteur tertiaire (ou services) : Regroupe toutes les activités économiques qui ne sont ni de l’agriculture ni de l’industrie. On y trouve ainsi le tourisme, les transports, le commerce, l’enseignement, etc.

Les États-Unis : un espace urbanisé et dynamique

Les États-Unis disposent du 4e territoire le plus étendu du monde (20 fois la France) et leur population occupe le 3e rang (273 millions d’habitants). C’est aujourd’hui la première puissance mondiale dans de nombreux domaines. Cette domination est due en particulier au milieu physique, à la population et à l’économie américaines.

1. Les avantages et les contraintes du milieu physique

A. Un pays immense aux nombreux visages

Les États-Unis sont un pays immense : 4 000 km d’ouest en est, et 2 500 du nord au sud ; il faut ajouter l’Alaska, vaste territoire nordique, et les îles Hawaï.

L’immensité a de nombreux avantages. Le pays dispose d’abondantes ressources naturelles. Il y a de la place pour le développement des activités économiques et de l’habitat. Enfin, il existe une grande variété des sols et des climats pour l’agriculture.

Mais l’immensité a également des inconvénients : il est difficile et coûteux de maîtriser le territoire (construction des voies de communication, nécessité de trajets longs).

Cependant, les États-Unis se sont donné les moyens de maîtriser leur territoire, grâce à un réseau de transport dense et performant, qui quadrille le pays et permet une circulation rapide, peu coûteuse et intense : marchandises sur les routes, utilisation du train et des fleuves pour le transport des matières premières, puissantes compagnies aériennes.

B. Un relief simple et différencié

Le relief des États-Unis s’organise d’est en ouest :

  • La chaîne de montagnes peu élevées des Appalaches au nord-est.
  • De vastes plaines, essentiellement vouées à l’agriculture, qui couvrent quasiment toute la moitié est du pays.
  • La barrière des Rocheuses, un très large ensemble de montagnes élevées, qui s’étend entièrement du nord au sud et presque jusqu’au Pacifique.

Le territoire est couvert par un réseau très dense de cours d’eau, dont le principal est le Mississippi. Il forme un axe nord-sud au cœur du pays. Ces fleuves favorisent notamment les échanges (transport de marchandises) et l’industrie.

Les États-Unis sont un pays ouvert sur l’extérieur grâce à l’existence de littoraux très étendus : la côte Atlantique et les Grands Lacs sont tournés vers l’Europe et la côte Pacifique permet les échanges avec l’Asie et le reste du monde.

Cependant, le relief pose aussi de sérieux problèmes aux Américains, dont le principal est le risque sismique.

C. Des ressources naturelles et abondantes

Les États-Unis disposent d’un sous-sol riche en sources d’énergie et en matières premières : charbon, pétrole, nombreux minerais. Elles sont utilisées par l’industrie ou bien exportées.

L’exploitation de la nature américaine permet également de développer de nombreuses activités : hydroélectricité, irrigation (par barrages sur les fleuves), sylviculture (exploitation de la forêt).

D. Des climats très variés, souvent contraignants

On trouve quasiment tous les types de climats : climat océanique, méditerranéen (en Californie), désertique, continental subtropical1 (en Floride). Cette diversité permet une grande variété des productions agricoles (oranges, blé, maïs, vigne…).

Néanmoins, les États-Unis sont régulièrement confrontés à des excès climatiques aux conséquences catastrophiques pour les habitants et pour l’économie : inondations gigantesques, tempêtes de neige qui paralysent le nord du pays, sécheresse exceptionnelle, tornades et cyclones au sud, etc.

2. La population américaine

A. Qui sont-ils ?

La population américaine est issue, soit directement, soit après plusieurs générations, de l’arrivée d’immigrants en provenance d’Europe (depuis le xviie siècle), d’Afrique noire (esclaves), puis plus récemment d’Amérique latine (Mexicains notamment) et d’Asie.

De ce fait, les États-Unis comportent de nombreuses minorités, dont le poids ne cesse d’augmenter par rapport à la majorité blanche.

L’immigration continue fortement aujourd’hui, les États-Unis accueillant chaque année plusieurs centaines de milliers de nouveaux immigrants. De très nombreuses personnes y entrent clandestinement (Mexicains surtout).

La population américaine est très nombreuse et continue de croître plus rapidement que celle des autres pays développés grâce à l’immigration et au dynamisme des minorités.

Mais la population est confrontée à certains problèmes. Elle vieillit. Il existe des tensions entre les communautés ethniques, qui se traduisent souvent par la violence. La pauvreté constitue un problème majeur, puisqu’elle touche environ 35 millions de personnes.

B. La population, facteur de puissance

Les États-Unis disposent d’une population nombreuse et bien éduquée, qui contribue à la richesse du pays.

Les minorités (Mexicains par exemple) et l’immigration importante forment un réservoir de main-d’œuvre bon marché.

Les entreprises et l’État consacrent des moyens importants à la recherche, en particulier la recherche scientifique (nombreux prix Nobel, brevets…).

3. Un pays très urbanisé

A. Une répartition inégale de la population

La population américaine est inégalement répartie. Elle se concentre à l’est du Mississippi (régions du Nord-Est, Grands Lacs…), pour des raisons historiques liées au peuplement. Dans l’ouest, seule la Californie est très peuplée.

B. Une urbanisation massive

C’est une population fortement urbanisée (à plus de 80 %) : elle se concentre dans les villes et en particulier dans quelques grandes métropoles (Los Angeles, Chicago…). La mégalopole, entre Boston et Washington au nord-est du pays, concentre plus de 50 millions d’habitants qui vivent dans des grandes villes jointives (New York).

La ville américaine2 s’organise selon un modèle simple : un centre des affaires (le CBD), des banlieues pavillonnaires où habitent la majorité des Américains, des activités industrielles et commerciales en périphérie. Il existe une importante séparation entre les minorités, ce qui conduit à la constitution de ghettos (Harlem à New York).

C. Une population très mobile

La population américaine est très mobile : les Américains bougent beaucoup à l’intérieur de leur pays, que ce soit pour travailler ou pour leurs loisirs.

La tendance actuelle les amène à s'installer vers les suds et l'ouest (Floride, Texas, Arizona, Californie…).

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +