Soutien Scolaire Keepschool

Les hautes montagnes et la forêt dense

Les hautes montagnes et la forêt dense font partie des milieux difficiles pour l’implantation des sociétés humaines. En effet, être en altitude ou vivre au milieu des arbres posent des contingences aux Hommes qui souhaitent y habiter.

La haute montagne commence à partir de 4 000 m d’altitude tandis que la forêt se caractérise par une abondance de végétation.

Alors à travers des cas types, comment les hommes s’adaptent-ils aux conditions de vie ?

1) Les hautes montagnes : l’exemple des Andes

a) Le site

Les hautes montagnes andines forment une grande barrière qui s’étend du nord au sud, sur près de 8 000km. C’est ce que l’on appelle une cordillère : une chaîne de montagne étirée en longueur. Dans la partie tropicale, au Pérou et en Bolivie , les hauts plateaux situés entre 2 000 et 4 000 mètres d’altitude bénéficient d’un climat plus frais et plus sain que les plaines voisines.

Les sommets andins peuvent atteindre 7 000 mètres. Sur les hauts plateaux, malgré l’altitude les hommes sont présents. Car, dans les Andes la haute montagne est un milieu plus sain que les régions basses qui concentrent des parasites porteurs de la malaria, par exemple.

b)Les conditions de vie

Un étagement des activités humaines a été effectué.

  • de l’océan Pacifique à 1000m : ce sont des cultures tropicales comme le cacao, les bananes…
  • de 1000m à 2 000m :ce sont des terres tempérés avec les cultures du café et du riz.
  • de 2 000m à 3 000m : cultures de blé, d’orge et de maïs.
  • de 3 000m à 4 000m : cultures en terre froide de pomme de terre.
  • au delà de 4 000m : ce sont des prairies d’altitude destinées à l’élevage de lamas et d’alpagas.

Cet aménagement des cultures permet une agriculture diversifiée et permet à l’Homme les moyens de subsister.

Sans compter que les Indiens ont trouvé refuge dans la montagne andine depuis la colonisation européenne et ont souvent gardé le même mode de vie. Ils ont parfois été contraints de travailler dans les mines, situées à plus de 4 000m d’altitude comme les mines d’argent du Potosi en Bolivie.

L’Amérique latine offre toute une gamme de milieux dont les uns sont favorables à l’agriculture. La maîtrise de l’eau et une solide structure politique ont permis de fortes densités de population sur les cordillères.

Ailleurs, en Amérique Latine un autre milieu demeure difficile : la forêt amazonienne.

2)La forêt dense : l’Amazonie

a)Le site

Cette immense forêt de 7 300 000 km2 a une superficie 13 fois supérieure à celle de la France. Elle est l’un des derniers fronts pionniers du globe. Un front pionnier est la limite atteinte par des défricheurs venant occuper des terres jusque là vides ou peu peuplées.

L’Amazonie est parcourue par le fleuve Amazone et ses 500 affluents. Cette immense forêt est dense et un climat chaud et très humide conditionne la vie de quelques groupes d’indiens chasseurs, pêcheurs et cueilleurs. Aujourd’hui les Brésiliens tentent d’exploiter les richesses de l’Amazonie mais à quels dépens ?

b)Les richesses et le gaspillage

Même si le milieu est insalubre, il possède en ses sols des richesses. Or, l’aménagement de routes, la colonisation agricole (la mise en cultures de nouvelles terres par des paysans ou colons) et l’exploitation à outrance des richesses des sous-sols ont nécessité le défrichement de millions d’hectares. Les villages de colons se situent le long des routes et des pistes qui sillonnent la forêt. Les habitations sont souvent faites de tôles. Les nouveaux habitants travaillent dans des plantations (café par exemple), dans les mines ou exploitent le bois.

Or cette exploitation à outrance inclus la recherche de l’or qui nécessite l’utilisation de mercure. Le mercure est un important agent polluant qui détruit la faune et la flore et nuit par conséquent à l’Homme.

Sans compter qu’au fur et à mesure que recule la forêt, la corruption et la violence vont de pair car face à la richesse de quelques uns la misère des autres est insupportable.

La forêt amazonienne est le poumon de la Terre mais pour le Brésil elle est un front pionnier à conquérir pour que les sans-terres accèdent à la propriété. Or, ce mode d’exploitation allié à la recherche de métaux précieux participent aux défrichements massifs de la forêt. Cette zone du globe est fragilisée car elle concentre beaucoup d’espoirs mêlés à de profonds désespoirs.

Les hautes montagnes et la forêt dense sont des milieux difficiles également. Ces régions sont peu peuplées et ont donc par définition une faible densité. Ces zones sont des réserves d’espace qu’il est possible de mettre en valeur dans l’avenir. Ces zones participent aux équilibres de la planète et c’est pourquoi, il est important que les générations futures apprennent à les préserver. Mais la question demeure identique : entre les choix économiques et écologiques, quelle orientation va choisir l’Homme ? Peut-être est-il possible de réfléchir à une voie de l’entre-deux qui allierait les raisons économiques aux nécessités environnementales.

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +