Soutien Scolaire Keepschool

Les campagnes des pays tempérés

Les pays tempérés ont un climat privilégie. En effet le domaine tempéré concentre trois climats : continental (climat froid et sec en hiver, assez chaud et plus humide en été), océanique (climat doux et humide en hiver) et méditerranéen (climat sec et chaud en été , doux et plus humide en hiver) permettant la diversification des cultures. Ces climats entrainent également des paysages variés et impliquent pour les hommes des adaptations nécessaires.

De quelles manières les différents paysages tempérés sont-ils aménagés ?

1) La variété des paysages en France

a)Les terroirs

Un terroir est un ensemble de terres agricoles de même nature (pente, qualité, du sol…) autour d’un village. Les terroirs donnent le paysage si particulier et si divers que l’on peut voir lorsqu’on traverse la France.

Généralement les collines sont destinées à recevoir le bétail où des prairies naturelles (les pâturages) leur permettent de se nourrir. Les cultures sont faites surtout dans les vallées comme celle du maïs.

Au centre du terroir le village est regroupé.

A l’évidence, les cultures varient suivant le climat et si pour les climats océanique et continental l’élevage bovin, la culture de céréales ne fait aucun doute, dans le cadre du climat méditerranéen cela est différent. En effet, en méditerranée les cultures sont le blé (pour fournir le pain), l’olivier (pour l’huile)et la vigne.

b)Les vignobles

La France est le pays des grands vins. Un vignoble est un espace planté en vigne .Les vignobles les plus réputées sont ceux de Bordeaux, de Bourgogne, du Val de Loire, de la vallée du Rhin ou de Champagne. La qualité du vin issu des vignobles dépend de l’orientation des coteaux (pente bien exposée au soleil). En Bourgogne ou en Alsace, seuls les coteaux bien exposés sont consacrés à la culture de la vigne. Les vignobles portent les caractéristiques mêmes de l’importance de la variété des terroirs.

Les vignobles sont modelés par les paysans et leur saveur gustative si différente dépend du sol et du climat.

Les terroirs diffèrent car ils sont sous l’influence en France de trois climats : continental (Nord et Nord-Est ), Océanique (façade Ouest) et méditerranéen (au Sud). Ces variances permettent différentes cultures et offrent à l’observateur une multiplicité de cultures complémentaires qui font de la France le premier pays agricole européen.

2)Le paysage des polders en Hollande

a)L’aménagement d’un polder

Un polder est un espace gagné sur la mer à l’aide de digues et de remblais. Un polder est situé en dessous du niveau de la mer. Pour comprendre comment se structure un polder, voici une description :

Devant les habitations construites sur le polder des canaux de drainage sont creusés pour éviter les inondation. La partie surélevée devant le polder s’appelle une digue, des stations de pompage (souvent des moulins) y sont construites afin de refluer l’eau. La mer se trouve juste après, les digues.

L’aménagement d’un polder est donc un travail de longue haleine, mais est courant en Hollande, d’ailleurs leur devise est « Je lutte et j’émerge des flots ». Car ce pays est très peuplé et a un territoire très étroit, ce qui demande aux habitants d’assécher des terres pour construire des polders.

b)La culture sur polder

Les polders protégés par les digues permettent aux habitants d’établir des cultures sur des champs exigus. Le paysage, entièrement construit par les hommes est complètement artificiel. Au printemps, les polders sont parfois utilisés pour la culture des fleurs comme les tulipes.

Mais sur les polders peuvent être implantés des serres. Les serres sont des terrains protégés par des vitres et chauffés, pour cultiver des plantes délicates. Des fleurs et des légumes sont cultivés dans des serres qui occupent souvent tout l’espace entre les canaux.

Le paysage de polder aux Pays - Bas est un paysage artificiel. C’est par le travail que les Hollandais parviennent à gagner des terres sur la mer et à éviter les inondations. Les cultures maraichères sont connues tout comme les fleurs et les cultures sous serre. On fait de l’agriculture intensive sur de faibles superficies. Dans d’autres pays l’agriculture productiviste se fait sur des surfaces plus importantes comme c’est le cas en Amérique du Nord.

3) Les grandes exploitations en Amérique du Nord

a) La structure des exploitations

Une exploitation agricole est une étendue mise en culture par un agriculteur. Les exploitations agricoles des Etats-Unis et du Canada sont souvent très étendues et disposées autour de constructions modernes : bâtiments d’habitation confortables, hangar à machines, silos à grains , étables bien équipées, piste d’atterrissage pour avion utilisé pour l’aspersion de pesticides ( produits chimiques destinés à détruire les parasites et les insectes.) sur les grandes surfaces de champs. L’utilisation d’engrais permet d’obtenir de meilleurs rendements. La quasi totalité du travail est effectué par des machines et les agriculteurs sont peu nombreux. Le « farmer », soit le fermier américain ou canadien a peu d’attachement à la terre et la considère plus comme un moyen de production .Le paysage s’étend à perte de vue.

b) Les conséquences sur le paysage

Les grandes exploitations produisent de grandes quantités de maïs, de soja ou de viande d’élevage, vendues aux Etats-Unis et à l’étranger. Mais les agriculteurs sont peu nombreux , ils utilisent donc des engrais puissants pour produire plus. Or, ces méthodes sont dangereuses pour l’environnement et fragilisent l’équilibre du paysage en le fragilisant. Depuis les années 1930, un phénomène se reproduit à intervalle régulier, c’est ce que l’on appelle le Dust Bowl. Le Dust Bowl est la conséquence d’une surexploitation agricole qui provoque la destruction de terre cultivable. Or, des millions d’hectares demeurent en danger, malgré la lente prise de conscience du phénomène. Des remèdes possibles ont été trouvées comme les cultures en bandes alternées dans le Washington. Ainsi, pour freiner le ravinement ( érosion des sols par les eaux de ruissellement), on laboure les champs dans les sens contraire de la pente et on alterne des cultures différents : les champs épousent ainsi le relief.

En Amérique les grandes plaines situées au cœur du continent sont ordonnées, quadrillées de grandes parcelles qui entourent des bâtiments d’exploitation modernes. Le même paysage couvre d’immenses superficies. Ces immenses superficies provoquent le désintérêt du fermier pour la terre qui ne travaille que pour produire d’où les difficultés par la suite d’arriver à gérer l’économie et l’écologie.

Les campagnes des pays tempérés sont différentes et variées. Suivant la possibilité du territoire à cultiver l’Homme s’adapte et modifie sa conception de l’agriculture. Mais avec l’exigence de la mondialisation l’agriculture doit toujours produire plus sans que la qualité ne baisse.

Mais le réel défi actuel est d’être capable de répondre aux attentes d’une agriculture qui doit produire pour nourrir la population tout en garantissant à celle-ci que l’environnement demeure protégé. C’est un challenge que la société des campagnes des pays tempérés doivent être capables de relever avant que le pire arrive et nous ôte la possibilité de faire machine arrière.

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +