Soutien Scolaire Keepschool

Comment gérer la démotivation de l’élève ?

Un élève est démotivé quand il rencontre des difficultés qu’il juge insurmontables dans ses études. Le manque d’intérêt pour le travail qui en résulte peut mener à l’échec scolaire, qui est une forme d’exclusion précoce.

Voici quelques pistes, destinées aux enseignants comme aux parents, afin d’accompagner l’élève et de tenter de remédier à cette situation.

Dialoguer

Le dialogue est ce qui permet la plupart du temps de « dénouer » les difficultés.

Il est intéressant de pouvoir aider l’apprenant démotivé à situer son travail actuel dans un projet de vie plus global, et de lui donner corps en visualisant par exemple, le parcours d’apprentissage qu’il doit suivre pour arriver à ses fins.

L’aider à s’interroger sur sa démarche scolaire et professionnelle peut lui permettre de se fixer des objectifs à court, moyen, et long terme.

Se renseigner sur la situation « sociale » de l’enfant, dans l’établissement et en dehors

Dans un premier temps, c’est vers le professeur principal de la classe, ou le responsable de section qu’il faut se tourner, pour savoir quelle est la place de l’élève dans la classe et quelle est l’ambiance générale du groupe. C’est aussi l’occasion de cerner avec précision les problèmes qui se posent (comportement, discipline, difficultés de compréhension,…).

Ces responsables vous permettront aussi d’identifier les disciplines dans lesquelles la démotivation est la plus grande, et à l’inverse, là où l’élève s’implique plus dans son travail, afin de s’appuyer sur les activités qui l’intéressent.

Dans un second temps, il peut être utile d'analyser les difficultés rencontrées par l'élève au sein de la famille, ou en société.

Adopter l’attitude qui convient et s’y tenir

Une fois ces informations rassemblées et ce diagnostic établi, deux possibilités de comportement se présentent , en fonction des possibilités offertes par l’établissement scolaire :

  • pousser l’élève en difficulté à rendre la totalité des devoirs demandés
  • lui permettre un rythme de travail moins soutenu

Pour bien choisir, il faut déterminer si l’élève a besoin d’être suivi de près, ou si au contraire, il lui faut un peu de liberté, des respirations plus fréquentes dans la gestion de son travail.

Certains élèves se mettent aussi volontiers dans une situation leur assurant un régime d’exception par rapport aux autres élèves du groupe : c’est à chacun, et en fonction du diagnostic établi précédemment, de déterminer si ce régime est justifié ou non.

Devis personnalisé

recevez gratuitement votre offre personnalisée






La garantie réussite


Nous croyons en notre méthode nous vous offrons le même nombre d'heures en cas d'échec.

En savoir +

Sans abonnement
sans engagement

Pas de nombre d'heures minimum ou de forfait. Pas d'abonnement mensuel.

En savoir +

Satisfaction Clients

93% de nos clients, en 2015, ont répondu être satisfaits par nos services.

Réductions d'impôts


Maintien des avantages fiscaux. 50% de réduction ou crédit d'impôts.

En savoir +